Troubles de la spontanéité du langage chez l'enfant dysphasique : apports du récit induit

Résumé : Il est difficile d'évaluer le langage spontané et peu d'études apportent des informations approfondies et pratiques, d'autant moins auprès d'enfants dysphasiques. L'hypospontanéité verbale, tout en étant un des marqueurs de la dysphasie, n'est pas aisément analysable et semble en cela peu probante. Nos interrogations portent donc à la fois sur l'absence de parole de certains enfants et sur sa production chez les autres. Comment se caractérise la communication de l'enfant s'il ne s'exprime pas oralement ? Et comment se présente cette parole spontanée lorsqu'elle est exprimée ?
Nous avons souhaité apporter davantage qu'une évaluation en proposant un protocole qui donne la parole aux enfants : les sept enfants ont ainsi créé une histoire en images, objet principal des échanges verbaux pendant les séances, et l'ont ensuite racontée à une tierce personne. Grâce à des épreuves comparatives, cette étude a mis en évidence des résultats très positifs. Ainsi, en travaillant sur un support imagé et créé par l'enfant la parole émerge plus facilement, apparaît mieux construite, et l'étayage semble plus facile.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2015
Liste complète des métadonnées

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01498960
Contributeur : Bibliothèque Universitaire De Médecine de Nice <>
Soumis le : jeudi 30 mars 2017 - 17:41:56
Dernière modification le : jeudi 3 mai 2018 - 13:15:11

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01498960, version 1

Citation

Raphaëlle Strauss. Troubles de la spontanéité du langage chez l'enfant dysphasique : apports du récit induit. Médecine humaine et pathologie. 2015. 〈dumas-01498960〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

136

Téléchargements de fichiers

527