Le médecin généraliste peut-il promouvoir les déclarations d’effets indésirables médicamenteux par les patients ? Évaluation d’une procédure de déclaration en Gironde

Résumé : La notification des effets indésirables médicamenteux (EI) est un des piliers de la pharmacovigilance. On estime que 95 à 99% des EI en médecine générale ne font pas l’objet de déclaration. Notre étude porte sur une procédure de déclaration dans laquelle la déclaration est faite par le patient grâce à un formulaire remis par le médecin. Objectif : l’objectif principal de cette étude est d’évaluer la faisabilité de cette procédure de déclaration par le taux de participation des patients. Méthode : le recrutement des médecins s’est fait à partir d’une liste des médecins généralistes installés en Gironde. De juin à octobre 2016, ils devaient donner aux patients ayant présenté un EI un formulaire de déclaration. Les patients devaient remplir le formulaire en dehors de la consultation et le retourner ensuite à leur médecin. Résultats : sur 47 médecins joints par téléphone, 41 médecins (87 %) ont accepté de participer. Cinquante-neuf patients ont été inclus. Pour 15 patients la déclaration a été faite par le médecin. Sur les 44 formulaires distribués aux patients, 28 ont été remplis et retournés aux médecins, soit une participation de 63,6 %. Les déclarations contenaient les informations nécessaires à leur enregistrement dans la BNPV. Les médicaments les plus représentés étaient ceux agissant sur le système cardiovasculaire, le système nerveux et les anti-infectieux. Les EI les plus fréquents étaient les affections digestives, neurologiques et dermatologiques. Les déclarations concernaient majoritairement des EI non graves (61,9%). Seize EI n’étaient pas mentionnés dans le RCP des médicaments incriminés. Conclusion : cette étude montre qu’il est possible de mettre en place cette procédure de déclaration. La simplicité de la procédure a permis une bonne adhésion des médecins lors du recrutement. La participation des patients témoigne de leur volonté de s’impliquer.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2017
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [71 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01499396
Contributeur : Bu Carreire Université de Bordeaux <>
Soumis le : vendredi 31 mars 2017 - 12:48:06
Dernière modification le : mercredi 23 août 2017 - 16:41:43
Document(s) archivé(s) le : samedi 1 juillet 2017 - 13:11:01

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01499396, version 1

Collections

Citation

Audrey Pouchet. Le médecin généraliste peut-il promouvoir les déclarations d’effets indésirables médicamenteux par les patients ? Évaluation d’une procédure de déclaration en Gironde. Médecine humaine et pathologie. 2017. 〈dumas-01499396〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

130

Téléchargements de fichiers

223