Pour une grammaire des ineffables : introduction et prolongement de la théorie de Riegl, une histoire de l'esprit par l'étude de la reconnaissance des formes et de ses outils

Résumé : Porté par la conviction qu’un outil n’est pas le cadre limitant la production des formes, ce mémoire part sur les traces d’Aloïs Riegl (1858-1905) et tente d’en réactualiser la pensée à partir de l’ouvrage, Grammaire historique des arts plastiques. L’étude de la reconnaissance des formes du point de vue neurobiologique (perception) ainsi que du point de vue des intelligences artificielles (outil) accompagne ce mémoire pour appuyer, donner un nouvel éclairage aux propos de Riegl. La première partie traite du discret et continu, la seconde de l’idéal et du relatif dans le cadre de la relation entre les formes et l’espace. Ces deux complexités donnent lieu à une conclusion expérimentale dans laquelle sont cherchées de nouvelles clés pour comprendre l’histoire de l’art.
Type de document :
Mémoires
Architecture, aménagement de l'espace. 2016
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [29 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01499468
Contributeur : Bénédicte Colas-Bouyx <>
Soumis le : vendredi 31 mars 2017 - 14:43:04
Dernière modification le : mercredi 23 août 2017 - 16:40:24
Document(s) archivé(s) le : samedi 1 juillet 2017 - 13:51:23

Licence


Distributed under a Creative Commons Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification 4.0 International License

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01499468, version 1

Collections

Citation

Thomas Gouin. Pour une grammaire des ineffables : introduction et prolongement de la théorie de Riegl, une histoire de l'esprit par l'étude de la reconnaissance des formes et de ses outils. Architecture, aménagement de l'espace. 2016. 〈dumas-01499468〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

44

Téléchargements de fichiers

15