Recherche de particularités orthophoniques chez des enfants intellectuellement précoces de cycle III présentant un trouble des apprentissages associé

Résumé : Les troubles des apprentissages du langage écrit peuvent masquer une précocité intellectuelle chez des enfants déjà en échec scolaire. Or, il est important que les orthophonistes puissent évoquer l’hypothèse d’une précocité intellectuelle lorsqu’un enfant présente certaines particularités. Notre démarche s’est portée vers l’aide au repérage des enfants intellectuellement précoces (EIP) à travers les bilans orthophoniques classiques. Pour cela, nous avons comparé une population d’EIP porteurs de troubles des apprentissages à une population d’enfants porteurs des mêmes troubles mais non intellectuellement précoces, tous de cycle III, afin de mettre en évidence des particularités orthophoniques présentes chez les premiers. De manière générale, nos résultats ont objectivé la nécessité pour l’orthophoniste d’être attentif à tout écart significatif entre le niveau de langage oral élevé et le niveau de langage écrit. L’Alouette et le LMC-R ne se sont pas révélés être quantitativement discriminants, néanmoins on observe une utilisation privilégiée de la voie d’adressage chez les EIP et un traitement sémantique particulier qui ressort en identification du mot écrit. À l’inverse, leur orthographe est déficiente en compétences morphosyntaxiques et en orthographe d’usage, leur bonne mémoire visuelle ne permettant pas d’améliorer le stock lexical orthographique. Enfin, un trouble du graphisme est très fréquemment retrouvé dans notre population, cela pouvant servir de point clé pour la détection d’un EIP porteur de trouble des apprentissages. Le test d’Évaluation Verbale des Aptitudes Cognitives (EVAC) s’est révélé aussi être un bon indicateur du profil cognitif et langagier type d’un enfant porteur de précocité intellectuelle et peut donc être envisagé comme un test complémentaire d’approfondissement pour tout enfant présentant un trouble des apprentissages afin de cerner les compétences et les difficultés. Nous avons également constaté, conjointement au mémoire mené sur une population de collégiens, qu’au plus l’EIP grandit, au plus les spécificités langagières décrites ci-dessus se prononcent. Une fois le diagnostic confirmé par des évaluations psychométriques réalisées par un psychologue, l’orthophoniste pourra adapter sa rééducation au profil cognitif et langagier particulier de l’EIP, et proposer des adaptations pédagogiques et thérapeutiques appropriées.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2013
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [25 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01504673
Contributeur : Bibliothèque Universitaire De Médecine de Nice <>
Soumis le : lundi 10 avril 2017 - 14:36:21
Dernière modification le : jeudi 3 mai 2018 - 13:15:11
Document(s) archivé(s) le : mardi 11 juillet 2017 - 13:37:14

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01504673, version 1

Citation

Marine Serrette. Recherche de particularités orthophoniques chez des enfants intellectuellement précoces de cycle III présentant un trouble des apprentissages associé. Médecine humaine et pathologie. 2013. 〈dumas-01504673〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

108

Téléchargements de fichiers

1034