Évolution de la dépendance après traitement du rétrécissement aortique au CHU de Bordeaux : comparaison Chirurgie/TAVI

Résumé : Introduction: la dépendance de la personne âgée est un problème de santé publique. Le rétrécissement aortique (RA), du fait des symptômes engendrés, accélère la perte d’autonomie. Différentes techniques, plus ou moins invasives sont disponibles : chirurgie de remplacement valvulaire (RVAO) ou Implantation de valve aortique par voie Transcatheter (TAVI). L’impact de chacune de ces méthodes sur le maintien de l’autonomie du sujet âgé n’est pas connu. Nous proposons une étude rétrospective évaluant les variations à 6 mois de la dépendance des patients par l’indice de Barthel en fonction de la technique retenue. Matériel et méthode : sur 302 patients ayant bénéficié d’un RVAO ou d’un TAVI au CHU de Bordeaux entre octobre 2015 et mars 2016, 93 patients sont inclus dans le groupe RVAO et 47 dans le groupe TAVI. Dans cette étude, la principale variable d’exposition était le type d’intervention et la principale variable d’événement la variation du Barthel chez 131 patients âgés de 75 à 90 ans avant et 6 mois après intervention. Les comparaisons ont été réalisées par test de Khi2 d’indépendance. Les données caractéristiques des patients (âge, IMC, Euroscore, fonction rénale, fragilité, NYHA, Nombre de jour de réanimation/USIC, nombre de jour d’hospitalisation) ont été analysées par régression linéaire pour la recherche de facteurs associés à une perte d’autonomie. Résultats : les patients du groupe TAVI sont initialement plus dépendants que ceux du groupe chirurgical (p=0.0009), mais la diminution du score de Barthel moyen est uniquement significative dans le groupe Chirurgical (96,3 à 91,2 p=0.0004). L’analyse multivariée retrouve dans le groupe TAVI, le Stade NYHA comme facteur associé à une perte d’autonomie (respectivement RR (NYHA IV) : -36 [-58 ;-14] p< 0.001). Les autres paramètres recherchés montrent que les patients ayant bénéficié d’une chirurgie ont plus tendance à arrêter la conduite automobile que ceux du groupe TAVI (15,2% contre 0% p= 0.0041). Le taux de réhospitalisation, le nombre de passage des infirmiers et les temps d’aides à domicile n’augmente pas significativement dans un groupe plutôt qu’un autre. Conclusion : quelle que soit la technique choisie, la perte d’autonomie continue de progresser, modestement, après traitement du RA mais semble plus importante après chirurgie qu’après TAVI dans notre population.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2017
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [35 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01509985
Contributeur : Bu Carreire Université de Bordeaux <>
Soumis le : vendredi 21 juillet 2017 - 09:22:40
Dernière modification le : mercredi 25 octobre 2017 - 01:19:09
Document(s) archivé(s) le : jeudi 14 décembre 2017 - 15:35:55

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01509985, version 1

Collections

Citation

Kevin Quesnel. Évolution de la dépendance après traitement du rétrécissement aortique au CHU de Bordeaux : comparaison Chirurgie/TAVI. Médecine humaine et pathologie. 2017. 〈dumas-01509985〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

17

Téléchargements de fichiers

142