Une analyse prospective du marché international du médicament : un exemple appliqué au laboratoire GlaxoSmithKline

Résumé : Par ce travail, j'ai voulu montrer les évolutions des secteurs industriels pharmaceutiques Européen et Américain et quels en étaient les facteurs clés de succès. Suite aux nombreuses fusions des années 90, ces secteurs se trouvent confronter à de nouvelles difficultés. En effet, comment l'industrie peut elle résoudre son problème d'inefficience de sa R&D ? A juste titre, GlaxoSmithKline (GSK) nous semble être un excellent cas. Moins d'un an après la fusion entre Glaxo Wellcome et SmithKline on retrouve un groupe au futur incertain. L'équation est pourtant simple mais sa résolution particulièrement complexe pour le groupe. Le problème de base est : comment maintenir une croissance long-terme en ligne avec les attentes des investisseurs ? Les laboratoires pharmaceutiques, ayant connu une période faste se retrouvent maintenant en période de transition. On a d'un côté le pipeline des laboratoires qui se réduit comme peau de chagrin pour certains (exemple de GSK) et de l'autre une pression juridique et politique de plus en plus forte sur le portefeuille de produits. Les génériques accentuent cette très forte pression, et outre GSK qui est particulièrement exposé à cette menace, c'est l'ensemble du secteur qui pourrait en souffrir. Rien qu'aux US, nous estimons que la menace générique à horizon 2007 représente près de 50Mds de dollars de ventes. Quels vont être alors les moyens retenus par les laboratoires pour répondre à cette nouvelle donne. On pense bien sûr aux fusions, afin de diluer le risque générique et d'augmenter les synergies tant au niveau de la R&D que du marketing. Cet été, le leader mondial, Pfizer, en a donné le signal annonçant une nouvelle fusion avec son homologue américain Pharmacia qui est une des sociétés les moins exposées aux génériques. Si au niveau marketing les fusions sont généralement des réussites, au niveau de la R&D c'est devenu synonyme d'inefficacité et GSK qui est le deuxième laboratoire mondial est certainement le meilleur exemple. La création de valeur pour un laboratoire pharmaceutique réside plus que nulle part ailleurs dans l'industrie, dans la recherche et développement. La fusion est devenue une fuite en avant pour les laboratoires pour essayer de parer à ces problèmes. On est alors en droit de se demander si les plus grands laboratoires pharmaceutiques ne deviendront pas des grands réseaux marketing un peu comme des distributeurs où la recherche serait complètement externalisée dans les plus petites structures et laboratoires de biotechnologies. Le directeur de la R&D de GSK en a déjà émis lui même l'idée récemment. Même si le management se refuse encore pour le moment à envisager cette solution, elle n'est cependant plus à exclure. La principale conséquence serait bien évidemment un « derating » du secteur et les "majors" de la pharmacie se verraient alors dégradés par la communauté financière. Dans la logique actuelle, on peut cependant penser que les laboratoires vont continuer à fusionner entre eux et les sociétés qui créeront encore de la valeur seront celles qui parviendront à conserver une R&D encore relativement efficace et qui auront cette capacité, si difficile à avoir pour GSK, à signer des "deals" avec les sociétés de biotechnologies. Dans ce contexte nous pensons bien sûr à Novartis comme étant une des sociétés les mieux positionnées sur tous les facteurs clés de succès de l'industrie pharmaceutique. En revanche, en l'état actuel des choses l'avenir de GSK parait sombre et il ne serait pas surprenant de la voir perdre son leadership dans les deux-trois années à venir.
Type de document :
Mémoires
Sciences pharmaceutiques. 2002
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [6 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01511305
Contributeur : Jean-Hugues Morneau <>
Soumis le : jeudi 20 avril 2017 - 16:42:46
Dernière modification le : lundi 29 octobre 2018 - 23:07:26
Document(s) archivé(s) le : vendredi 21 juillet 2017 - 14:01:57

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01511305, version 1

Citation

Loïc Gonnet. Une analyse prospective du marché international du médicament : un exemple appliqué au laboratoire GlaxoSmithKline. Sciences pharmaceutiques. 2002. 〈dumas-01511305〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

92

Téléchargements de fichiers

36