Étude sur la valorisation des langues et cultures de France : comparaison entre l'Occitan et les langues kanakes de Nouvelle-Calédonie

Résumé : Dans le cadre de ce mémoire de première année de Master « Valorisation des patrimoines et politiques culturelles territoriales », dirigé par Madame Heiniger-Casteret, nous avons abordé une étude comparative sur les outils institutionnels développés pour valoriser des langues de France que sont : l’Occitan, parlé dans le sud de la France et les langues Kanakes, parlées en Nouvelle-Calédonie, un de ses territoires d’Outre-mer situé à 22.000 kms dans le Pacifique Sud, au nord de l’Australie. Pour ce faire, nous avons centré nos recherches sur Pau, où nous avons pu approcher différents organismes compétents dans la transmission et la valorisation du patrimoine linguistique et culturel occitan, parmi lesquels : l’Institut Occitan (InOc) et Lo Congres. Par ailleurs, il a fallu également s’approprier le terrain calédonien et connaître les différents acteurs compétents dans ce même domaine. Il y a ainsi : l’Académie des Langues Kanakes (A.L.K.) et les Écoles Populaires Kanakes (E.P.K.), écoles ayant existé dans les années 1980-1990, aujourd’hui disparues. À cette approche théorique s’ajoute l’approche pratique. En effet, nous avons pu appréhender la première école immersive Calandreta, située également à Pau. Toutes ces recherches et réflexions ont été faites de manière à penser un projet de valorisation qui pourrait être viable pour la Nouvelle-Calédonie. Ainsi, dans une première partie, nous avons présenté nos deux terrains avec leurs spécificités. Dans une seconde partie, nous nous sommes plus particulièrement intéressés à cinq acteurs chargés de valoriser les langues et cultures régionales pour le pays d’Oc et pour la Nouvelle-Calédonie. Enfin, dans une dernière partie, nous avons envisagé une projection, à partir de nos observations de terrain menées à la Calandreta Paulina, d’une école immersive en langues kanakes, qui pourrait prendre corps dans les huit aires coutumières de la Nouvelle-Calédonie. C’est réellement l’approche de l’historique de la mise en place de la Calandreta, complétée par nos diverses lectures et d’autres recherches de terrain qui font la matière première de la réflexion de notre projet. Enfin, comprendre le terrain calédonien, connaître les acteurs compétents dans le domaine linguistique et culturel, aborder la question financière et bien d’autres idées en permettraient la réussite.
Type de document :
Mémoires
Anthropologie sociale et ethnologie. 2016
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [6 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01513093
Contributeur : Uppa - Bibliothèque Pierre Tucoo-Chala <>
Soumis le : lundi 24 avril 2017 - 16:12:02
Dernière modification le : mercredi 23 août 2017 - 16:30:22
Document(s) archivé(s) le : mardi 25 juillet 2017 - 16:59:21

Fichier

 Accès restreint
Fichier visible le : 2020-01-01

Connectez-vous pour demander l'accès au fichier

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01513093, version 1

Collections

Citation

Antoine Laurent. Étude sur la valorisation des langues et cultures de France : comparaison entre l'Occitan et les langues kanakes de Nouvelle-Calédonie. Anthropologie sociale et ethnologie. 2016. 〈dumas-01513093〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

67