État des lieux de la prescription d'homéopathie par les médecins généralistes non homéopathes : étude quantitative auprès de 298 médecins généralistes normands

Résumé : L'homéopathie est une médecine complémentaire très populaire auprès des français. Malgré l'absence de preuve scientifique d'efficacité, cette thérapeutique fait partie du système de soins français.
L'objectif principal de l'étude est de mesurer la proportion de médecins généralistes non homéopathes normands prescrivant de l'homéopathie. Les objectifs secondaires sont de décrire son utilisation et d'évaluer les déterminants à son utilisation.
Matériels et Méthodes
Pour répondre aux objectifs de ce travail de recherche, nous avons réalisé une étude quantitative descriptive transversale sur l'utilisation de l'homéopathie par les médecins généralistes normands non homéopathes. Les réponses de 298 médecins ont été recueillies par questionnaire diffusé par voie informatique, entre mai et juillet 2016.
Résultats
Dans notre étude, 59,1% des médecins prescrivent de l'homéopathie. 79,5% des médecins en prescrivant n'ont pas reçu de formation. La demande du patient est la situation entraînant le plus de prescriptions d'homéopathie (68,8%). Les motivations des médecins à en prescrire sont principalement le côté alternatif à l'allopathie. 84,5% des médecins en prescrivant la jugent utile dans leur arsenal thérapeutique. Parmi les médecins ne prescrivant pas d'homéopathie, 45,1% acceptent néanmoins de renouveler une ordonnance de médicaments homéopathiques. L'absence de preuve d'efficacité (74,6%) et le fait de ne pas être formé (41%) sont les deux principales raisons de non prescription. Le fait de prescrire de l'homéopathie est surtout influencé dans notre étude par le genre du médecin : les femmes sont plus prescriptrices que les hommes (p=1,28.10-4).
Conclusion
Notre étude met en avant la présence de l'homéopathie dans la pratique des médecins généralistes normands : entre prescriptions et renouvellements, plus de 7 médecins sur 10 l'utilisent. Une information sur l'homéopathie au cours de la formation d'un médecin généraliste serait utile, pour que face à la demande importante des patients, chaque médecin puisse informer son patient avec un avis éclairé, lui prescrire un traitement en en connaissant les potentielles interactions ou l'orienter de façon adaptée à sa demande.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2017
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [146 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01526717
Contributeur : Bibliothèque Universitaire Rouen <>
Soumis le : mardi 23 mai 2017 - 14:16:45
Dernière modification le : mardi 5 juin 2018 - 10:14:34
Document(s) archivé(s) le : vendredi 25 août 2017 - 00:31:21

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01526717, version 1

Citation

Aurélie Nguyen-Cornuault. État des lieux de la prescription d'homéopathie par les médecins généralistes non homéopathes : étude quantitative auprès de 298 médecins généralistes normands. Médecine humaine et pathologie. 2017. 〈dumas-01526717〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

422

Téléchargements de fichiers

453