L'influence des proximités orthographiques pour l'acquisition de lexique dans une seconde langue. Le cas du français et du turc

Résumé : Pour un enfant allophone de trois ans, le premier enjeu n’est pas de lui faire acquérir du vocabulaire, mais d’abord de structurer sa mémoire, car sans cela, l’acquisition et la mémorisation de mots est plus difficile. Un travail de fond sur la mémoire est donc nécessaire pour activer le processus de mémorisation sémantique des élèves allophones. Il faut donc concevoir des séquences d’apprentissage pour structurer la mémoire, d’abord en travaillant sur la structuration spatiale (positionnement, symétrie, progression, alternance), puis sur la structuration logique (algorithme, déduction), et enfin sur la structuration sémantique (relation entre les mots, regroupements), cette dernière permettant de mémoriser du vocabulaire. Ce processus peut également être développé grâce à la structuration rythmique (répétition des mots) même si celle-ci n’est pas forcément adaptée aux élèves de trois ans.
Type de document :
Mémoires
Education. 2017
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [30 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01535013
Contributeur : Nagia Lakhouache <>
Soumis le : jeudi 8 juin 2017 - 15:51:45
Dernière modification le : dimanche 25 novembre 2018 - 10:01:11
Document(s) archivé(s) le : mercredi 13 décembre 2017 - 09:34:40

Licence


Distributed under a Creative Commons Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification 4.0 International License

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01535013, version 1

Collections

Citation

Loïc Caillet. L'influence des proximités orthographiques pour l'acquisition de lexique dans une seconde langue. Le cas du français et du turc. Education. 2017. 〈dumas-01535013〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

179

Téléchargements de fichiers

140