Place des anti-plaquettaires dans le traitement du SCA : rôle du pharmacien d'officine

Résumé : Le syndrome coronarien aigu est l’une des causes de mortalité cardiovasculaire les plus importantes de notre société moderne. En France, il est responsable de plus de 30000 décès par an. La physiopathologie de cette ischémie coronarienne consiste en une rupture d’une plaque d’athérome, responsable d’une brèche endothéliale avec mise à nu du noyau lipidique, hautement thrombogène. Ce sont les plaquettes qui viennent former le clou hémostatique responsable d’une occlusion partielle ou totale de l’artère coronaire aboutissant à l’IDM. À l’heure actuelle, le diagnostic d’un SCA s’articule autour de l’étude des signes cliniques, l’interprétation de l’ECG et le dosage de la troponine. Une évolution de la classification a permis de distinguer les SCA avec sus-décalage du segment ST (SCA ST+) de ceux sans élévation du segment ST (SCA ST-). Le tableau clinique dans sa forme typique est représenté par une douleur thoracique rétro sternale, constrictive, souvent irradiante dans l’un des membres supérieurs. Une fois le diagnostic établi, un traitement dit « BASIC » est mis en place afin d’éviter une récidive du syndrome coronarien. Il est constitué d’un bêtabloquant pour le contrôle de la pression artérielle et de la fréquence cardiaque, d’une statine pour réduire le taux de cholestérol, d’un IEC pour lutter contre l’hypertension artérielle, d’un contrôle rigoureux des facteurs de risque et enfin, d’un ou plusieurs antiagrégants plaquettaires. Ce sont ces antiplaquettaires qui représentent la pierre angulaire du traitement du SCA car ils inhibent, de façon irréversible ou non, l’action des plaquettes permettant d’éviter la survenue d’accidents thromboemboliques. Cette classe de médicaments se répartit en 4 groupes. L’aspirine et AINS qui inhibent de manière irréversible la cyclooxygénase plaquettaire permettant la synthèse du thromboxane A2 proagrégant. Les thiénopyridines qui sont des antagonistes irréversibles du récepteur à l’ADP, P2Y12, contrairement aux cyclopentyl-triazolo-pyrimidines qui entrainent un blocage réversible de ce même récepteur. Les inhibiteurs de la GPIIb – IIIaqui bloquent la glycoprotéine permettant l’agrégation plaquettaire. Le clopidogrel (Plavix®) est la molécule la plus prescrite dans le traitement du SCA. Cependant, il est de plus en plus substitué par le prasugrel (Efient®) ou le ticagrelor (Brilique®), plus récents, qui offrent l’avantage d’être moins sujets aux phénomènes de « résistance au traitement », avec une puissance et une rapidité d’action largement supérieures. Pour ces antiagrégants plaquettaires, l’effet indésirable majeur est la survenue d’évènements hémorragiques plus ou moins graves. Une surveillance régulière est donc nécessaire, notamment lors du retrait des médicaments par le patient à l’officine. En effet, le pharmacien joue un rôle central dans la prise en charge du patient coronarien en l’informant sur la façon de prendre correctement son traitement, en le questionnant sur la survenue potentielle d’effets indésirables, ou encore en lui expliquant les différentes techniques de contrôle de son traitement antiagrégant disponibles à l’hôpital (temps d’occlusion PFA100, test de l’agrégation plaquettaire ou VASP). La vigilance au comptoir du praticien officinal, notamment face aux situations à risques (pathologies cardiovasculaires associées, co-médication multiple, situation chirurgicale programmée etc.) permet une plus grande sécurité et un suivi de qualité pour le patient.
Type de document :
Mémoires
Sciences pharmaceutiques. 2017
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [116 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01542814
Contributeur : Pharmacie Amu <>
Soumis le : mardi 20 juin 2017 - 10:47:25
Dernière modification le : mardi 14 novembre 2017 - 23:08:01
Document(s) archivé(s) le : vendredi 15 décembre 2017 - 23:50:36

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01542814, version 1

Citation

Nathan Delhaye. Place des anti-plaquettaires dans le traitement du SCA : rôle du pharmacien d'officine . Sciences pharmaceutiques. 2017. 〈dumas-01542814〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

47

Téléchargements de fichiers

14