Étude des discordances entre les analyses d’immunohistochimie et de biologie moléculaire à la recherche d’une instabilité microsatellitaire avec les analyses de génétique constitutionnelle dans le cadre du syndrome de Lynch

Résumé : L’instabilité microsatellitaire (MSI) est le reflet d'une altération du système de réparation des mésappariements de l'ADN ou MisMatch Repair System (MMR), constitué principalement de 4 protéines : MLH1, MSH2, MSH6 et PMS2. Une altération de ce système peut être constitutionnelle dans le syndrome de Lynch ou somatique par hyperméthylation du promoteur de MLH1. La recherche d'une déficience de ce système se fait par des techniques complémentaires de biologie moléculaire et d’immunohistochimie (IH). Dans le syndrome de Lynch, l'IH permet d'orienter les analyses génétiques constitutionnelles.
OBJECTIF :
Étudier les discordances entre les analyses somatiques et génétiques constitutionnelles dans le cadre du syndrome de Lynch.
PATIENTS ET METHODES :
Nous avons étudié rétrospectivement 20 patients porteurs d'une altération constitutionnelle délétère d’un des gènes du système MMR pour lesquels les analyses somatiques n’avaient pas été contributives ou discordantes. Nous avons renouvelé l'analyse en biologie moléculaire, l’IH des protéines MMR ou les deux en fonction des données initiales discordantes. Ces analyses ont été interprétées en double aveugle.
RESULTATS :
La meilleure sensibilité des nouveaux anticorps ainsi que l’expérience du pathologiste a permis de reclasser 8 cas, en finalement non discordants. La mauvaise fixation tissulaire est la principale cause des cas non contributifs de notre cohorte (5/6). Elle se caractérise en immunohistochimie par une hétérogénéité du marquage nucléaire au sein de la tumeur et l’absence de témoin interne, et en biologie moléculaire par l’impossibilité d’amplifier les fragments de moins de 150pb. La majorité des cas confirmés comme discordants par le renouvellement des analyses somatiques avait un profil immunohistochimique incohérent avec la nature du gène MMR atteint (5/6). Seul un cas (1/6) porteur d’une mutation constitutionnelle d’un des gènes MMR avait un profil stable et une analyse immunohistochimique cohérente avec le gène MMR défiscient au sein de l’adénome en dysplasie de bas grade (cas 18). Il existait une conservation de l’expression des protéines MMR associée à une instabilité microsatellitaire, pour deux cas porteurs d’une mutation faux sens, une portant sur le gène MSH2 (c.2245G>A, p.Glu749Lys, ex14) et une sur le gène MLH1 (c.1178 T>C, p.Leu393Pro, ex12). En présence d’une lésion tumorale infiltrante et d’une lésion adénomateuse, l’interprétation de l’immunomarquage n’est pas toujours évidente (cas 20).
CONCLUSION :
Les discordances entre les analyses constitutionnelles et somatiques observées dans le syndrome de Lynch semblent souvent liées à un défaut de fixation des prélèvements. La qualité des anticorps utilisés en IH semble s'être améliorée au cours des dernières années et a permis une meilleure interprétation de certains cas. L'expertise du pathologiste dans l'interprétation des immunomarquages semble également jouer un rôle Les analyses de biologie moléculaire et d’immunohistochimie sont complémentaires et doivent être réalisées de façon concomitante. Certaines mutations faux sens délétères ne s'accompagnent pas de perte d'expression protéique du fait de la conservation de l'immunogénicité de celle-ci malgré une fonction déficiente. Enfin, il existe quelques particularités liées à la nature de la lésion, notamment certains adénomes en dysplasie de bas grade et certains carcinomes endométrioides de phénotype stable avec une analyse immunohistochimique plus ou moins cohérente.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2017
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [103 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01547059
Contributeur : Bibliothèque Universitaire Rouen <>
Soumis le : lundi 26 juin 2017 - 12:22:32
Dernière modification le : mardi 5 juin 2018 - 10:14:34
Document(s) archivé(s) le : mercredi 17 janvier 2018 - 19:13:49

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01547059, version 1

Citation

Laëtitia Fazzalari. Étude des discordances entre les analyses d’immunohistochimie et de biologie moléculaire à la recherche d’une instabilité microsatellitaire avec les analyses de génétique constitutionnelle dans le cadre du syndrome de Lynch. Médecine humaine et pathologie. 2017. 〈dumas-01547059〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

109

Téléchargements de fichiers

20