Les sages-femmes libérales souhaitent-elles assurer la prise en charge des interruptions volontaires de grossesse médicamenteuses ? Enquête auprès des sages-femmes libérales des départements du Calvados, de la Manche et de l'Orne

Résumé : L'objectif de cette étude était de déterminer, via un questionnaire, si les sages-femmes libérales du Calvados, de la Manche et de l'Orne souhaitaient assurer la prise en charge des IVG médicamenteuses. Parmi les 49 sages-femmes ayant répondu, 43,8% ont déclaré vouloir prendre en charge prochainement ces IVG, principalement pour répondre à un problème de santé publique (95,2%). L'argument le plus avancé par les sages-femmes qui ne souhaitaient pas les prendre en charge était qu'elles ne se sentaient pas assez compétentes (55,6%). Enfin, 71.4% des sages-femmes de notre population étaient intéressées par une formation continue sur l'IVG médicamenteuse en ville.
Type de document :
Mémoires
Gynécologie et obstétrique. 2017
Liste complète des métadonnées

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01548113
Contributeur : Muriel Pelletier-Guichard <>
Soumis le : mardi 27 juin 2017 - 11:08:42
Dernière modification le : mardi 5 juin 2018 - 10:14:36
Document(s) archivé(s) le : mercredi 17 janvier 2018 - 18:54:08

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01548113, version 1

Citation

Axelle Bulke. Les sages-femmes libérales souhaitent-elles assurer la prise en charge des interruptions volontaires de grossesse médicamenteuses ? Enquête auprès des sages-femmes libérales des départements du Calvados, de la Manche et de l'Orne. Gynécologie et obstétrique. 2017. 〈dumas-01548113〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

74

Téléchargements de fichiers

55