Quelle place doit prendre le e-commerce dans la relation pharmacien-patient ?

Résumé : L’émergence du e-commerce, depuis plus d’une dizaine d’années maintenant, a réellement changé les règles du jeu pour tous les commerçants. Le secteur de la pharmacie a, été préservé (grâce à la législation en vigueur) durant plusieurs années. Cependant, ce marché de la pharmacie en ligne est actuellement naissant et en pleine croissance. Il est par ailleurs essentiellement conquis par de gros acteurs de la grande distribution et des « pureplayers » étrangers profitant de législations parfois beaucoup plus souples. À l’heure où une pharmacie ferme tous les 2 jours en France, le e-commerce de produits de pharmacie se présente aux pharmaciens à la fois comme une menace (il pourrait faire perdre de précieuses parts de marché aux pharmacies etfragiliser ainsi un peu plus les pharmacies françaises) et comme une opportunité (car il pourrait également leur permettre de conquérir de nouvelles parts de marché tout en fidélisant d’avantage leur clientèle et ainsi pérenniser le commerce de nombreuses officines). Les enjeux sont également de santé publique car les pharmaciens sont les premiers professionnels de santé de proximité garant de la sécurisation du circuit du médicament via la répartition géographique des officines. Ils permettent ainsi aux français de jouir d’un des meilleurs systèmes de distribution de médicaments au monde tant sur le plan de la sécurité, du prix, et de l’accessibilité au médicament. Les pharmacies peuvent-elles faire l’impasse sur le digital et les conséquences qu’il a sur les comportements d’achat ? L’arrivée de nouveaux entrants (GAFA, NATU, pureplayers de la vente en ligne...) conduit à une nouvelle « redistribution des cartes » dans le secteur de la distribution pharmaceutique. Le passage au digital et plus particulièrement au e-commerce pourrait directement faire passer les pharmacies d’un environnement concurrentiel local et relativement faible, a un environnement concurrentiel national voir international, beaucoup plus important. Une concurrence plus forte conduira directement à une baisse des prix, donc des marges et obligera les pharmacies à s’orienter vers une stratégie de volume qui est par ailleurs le domaine d’expertise de gros acteurs de la grande distribution comme Leclerc® ou Amazon®. À travers une étude détaillée des pratiques actuelles, des solutions proposées aux pharmaciens et des attentes de consommateurs, ce travail a pour objectif l’identification des « best practice » afin d’établir des recommandations sur lesquelles les pharmaciens pourront se baser pourd’initier leur transition digitale. Les conséquences seraient évidement à terme très délétères pour les pharmacies qui n’ont ni la compétence ni la taille critique suffisante pour espérer concurrencer ces acteurs. Par ailleurs la valeur ajoutée d’un achat à une e-pharmacie serait également très rapidement mise à mal. Comment les pharmacies peuvent-elles répondre à cette nouvelle concurrence ? Quels activités et services sont « digitalisables » ? Quelles sont les attentes exprimées par les patients/consommateurs ? Qui sont les acteurs de cette transformation digitale ?
Type de document :
Mémoires
Sciences pharmaceutiques. 2017
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [9 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01550580
Contributeur : Pharmacie Amu <>
Soumis le : jeudi 29 juin 2017 - 16:40:03
Dernière modification le : jeudi 17 mai 2018 - 01:24:17

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01550580, version 1

Citation

Julien Daou. Quelle place doit prendre le e-commerce dans la relation pharmacien-patient ? . Sciences pharmaceutiques. 2017. 〈dumas-01550580〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

428

Téléchargements de fichiers

367