Les yeux, la bouche et les sphincters anal et urétral chez l'enfant présentant des troubles envahissants du développement

Résumé : Les ouvertures corporelles « sur lesquelles nous avons un contrôle volontaire » établissent, comme la peau, une surface de contact entre le dehors et le dedans du corps. Pour autant, elles revêtent une dynamique et un rôle singuliers puisqu'elles organisent activement les échanges entre l’intérieur et l’extérieur du corps, entre soi et l'autre, entre soi et l'environnement. Elles sont des lieux de passage, de circulation des flux (de toute nature). Nous avons tout d'abord constaté que ces ouvertures corporelles « sur lesquelles nous avons un contrôle volontaire », dans toute leur complexité et prises au sein d'un maillage relationnel, sont primordiales et nécessaires dans le développement de l'enfant. Nous avons ensuite observé leur dynamique dans la construction de « la maison du corps ». Ainsi, s'intéresser aux yeux, à la bouche et aux sphincters, renseigne sur le développement psychomoteur de l'enfant (englobant les sphères relationnelle, émotionnelle et de communication) et donne des éléments sur son niveau de structuration psycho-corporelle. Cela permet aussi un éclairage sur la façon dont chaque enfant habite sa « maison du corps » et donc sur son vécu singulier. Par la suite, nous avons pris acte que ces ouvertures corporelles sont évoquées et questionnées dans les outils diagnostics et lors du bilan psychomoteur (notamment à travers le domaine de l'image du corps), de l'enfant présentant des Troubles Envahissants du Développement. Elles peuvent donc se proposer en tant que « guide d'investigation » et de lecture psychomotrice de l'enfant dans sa globalité. Finalement, la clinique a montré que ces lieux du corps peuvent être fragilisés. Ils impactent alors le sujet dans son vécu au quotidien. Y porter un intérêt permet alors de réfléchir quant à l'accompagnement à proposer, à ces enfants et à leur entourage. Nous avons relevé que la médiation pataugeoire peut être un levier thérapeutique pour ces enfants. Par le biais du plaisir, de l'exploration sensori-motrice, des manipulations de vider/remplir, etc. au côté du psychomotricien et dans un cadre contenant et contenu, ce travail pourra les accompagner afin de tendre à une habitation sécure de leur corps en tant que contenant relationnel. L'approche psychomotrice s'inscrit pleinement dans la prise en charge de l'enfant présentant des Troubles Envahissants du Développement, en lui apportant des éléments favorables à la conquête de son autonomie. Et c'est cette « distanciation » même, ce cheminement vers l'indépendance (dans toute son aura et sa complexité), qui a été abordée dans ces va-et-vient permis par « les ouvertures du corps sur lesquelles nous avons un contrôle volontaire ».
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2017
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [47 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01562018
Contributeur : Emmanuelle Grosset-Janin <>
Soumis le : jeudi 13 juillet 2017 - 14:49:36
Dernière modification le : mercredi 29 novembre 2017 - 16:48:37
Document(s) archivé(s) le : vendredi 26 janvier 2018 - 18:15:59

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01562018, version 1

Collections

Citation

Manouchka Bouzard. Les yeux, la bouche et les sphincters anal et urétral chez l'enfant présentant des troubles envahissants du développement. Médecine humaine et pathologie. 2017. 〈dumas-01562018〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

192

Téléchargements de fichiers

148