Expérience du contact d'internes en médecine générale avec l'industrie pharmaceutique : une analyse phénoménologique

Résumé : Contexte. De nombreuses études ont montré que la proximité entre médecins et industrie pharmaceutique augmente la quantité de prescriptions irrationnelles. Pourtant, celle-ci reste fréquente et socialement tolérée. Une Formation à l’Analyse Critique de la Promotion Pharmaceutique (FACriPP) a été expérimentée auprès d’internes de Médecine Générale et ce travail participe à une étude ancillaire visant à l’évaluer. Nous avons cherché à explorer le sens donné par les internes (formés ou non) au phénomène « contact avec l’industrie pharmaceutique. » Méthode. Étude qualitative par entretiens individuels semi-directifs avec questionnement en profondeur centrée sur l’expérience vécue auprès d’internes en médecine générale. Un échantillonnage raisonné (incluant la participation ou non à la FACriPP) a été réalisé. Une analyse phénoménologique du verbatim transcrit intégralement a fait émerger des catégories signifiantes. Résultats. Quatorze entretiens ont été réalisés entre le 10 février et le 7 avril 2016 (peu après la formation). Les catégories de Peirce ont permis un ordonnancement des résultats. Des tendances sont apparues. Les internes n’ayant pas participé à la FACriPP considéraient plus souvent que l’industrie permettait d’améliorer la prise en charge des patients, et était indispensable à la médecine et la formation (représentations). Ils se disaient attentifs aux informations qu’ils ne pensaient pas utiles de vérifier (faits d’expériences). Les sensations décrites évoquaient la convivialité, le caractère agréable de l’interlocuteur, la proximité et l’absence d’influence ressentie. À l’inverse, les internes formés évoquaient les idées de publicités et de lobbying (représentations), évaluaient activement la qualité de l’entretien ou décidaient de ne plus recevoir les représentants (faits d’expérience). Perte de temps et sentiment d’être interrompu durant son travail étaient perçus (sensations). Conclusion. Cette étude a permis de faire apparaitre des tendances différentes dans la signification du phénomène « contact avec l’industrie pharmaceutique » en fonction de la participation ou non à une formation préalable dédiée (FACriPP). Une différence des pratiques ne peut pas être affirmée. Néanmoins, une modification du sens donné au phénomène selon les trois catégories de Peirce est un élément à considérer. Une évaluation phénoménologique plus à distance de la formation pourrait préciser sur le plus long terme.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2017
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [96 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01567047
Contributeur : Bu Carreire Université de Bordeaux <>
Soumis le : vendredi 21 juillet 2017 - 15:43:57
Dernière modification le : jeudi 26 octobre 2017 - 01:13:02

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01567047, version 1

Collections

Citation

Jonathan Alexander Corré. Expérience du contact d'internes en médecine générale avec l'industrie pharmaceutique : une analyse phénoménologique. Médecine humaine et pathologie. 2017. 〈dumas-01567047〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

93

Téléchargements de fichiers

43