Conséquences périnatales des grossesses espacées : à propos d’une série de 1 281 naissances de singleton en présentation céphalique

Résumé : Contexte : un intervalle prolongé entre les naissances a été associé à des conséquences obstétricales et néonatales. Les modalités du travail seraient différentes avec une durée plus longue, des dystocies dynamiques plus fréquentes. Les risques de prématurité, de petit poids de naissance, de pathologies liées à la grossesse sembleraient augmentés. Très peu d’études se sont intéressées à ce sujet et aucune n’a été réalisée en France. Objectifs : objectif principal, décrire les modalités du travail après un intervalle prolongé entre les naissances. Objectifs secondaires : étudier la morbidité maternelle et néonatale associée à un intervalle prolongé entre les naissances. Matériel et méthode : nous avons réalisé une étude rétrospective de type exposés-non exposés dans une maternité parisienne de niveau III, Robert Debré, entre janvier 2000 et mars 2016. Nous avons étudié 1 281 naissances de singleton en présentation céphalique après un intervalle supérieur à 59 mois (exposé). Nous avons comparé les grossesses, les modalités de travail, d’accouchement et les issues néonatales à un groupe avec un intervalle de 18 à 23 mois (non exposé). Les résultats ont été ajustés sur l’âge, la parité l’indice de masse corporelle, les antécédents obstétricaux et les caractéristiques de la grossesse. Résultats principaux : nous n’avons pas retrouvé de différence concernant la durée du travail (4h39 vs 4h35) et les lésions périnéales (OR=0,99 [0,79;1,24]) entre les deux groupes d’analyse. Le risque de prématurité (OR=1,70 [1,08;2,66]), le taux de césarienne (OR=1,46 [1,07;2,00]) et le taux d’extraction instrumentale (OR=1,59 [1,16;2,17]) étaient augmentés dans le groupe «exposé». Les taux de pathologies hypertensives, de diabètes gestationnels, de petits poids de naissance (<10ème percentile) étaient comparables dans les deux groupes après ajustement sur l’âge maternel. Conclusion : la durée du travail et le taux de lésions périnéales sont comparables après un intervalle de 18 à 23 mois ou après 59 mois (5 ans). En revanche, les taux d’extraction instrumentale et de césarienne sont augmentés après un intervalle supérieur à 5 ans. D’autres études seront nécessaires pour analyser les mécanismes expliquant l’augmentation de la morbidité avec l’intervalle entre les grossesses.
Type de document :
Mémoires
Gynécologie et obstétrique. 2017
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [42 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01583071
Contributeur : Catherine Liron <>
Soumis le : lundi 16 octobre 2017 - 18:25:56
Dernière modification le : mercredi 1 novembre 2017 - 01:08:50
Document(s) archivé(s) le : mercredi 17 janvier 2018 - 12:15:11

Licence


Distributed under a Creative Commons Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification 4.0 International License

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01583071, version 1

Citation

Adèle Pointcaré. Conséquences périnatales des grossesses espacées : à propos d’une série de 1 281 naissances de singleton en présentation céphalique . Gynécologie et obstétrique. 2017. 〈dumas-01583071〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

75

Téléchargements de fichiers

45