Les « pneumonies urinaires » : études des infections urinaires hautes avec manifestation respiratoire fébrile

Résumé : INTRODUCTION : Aux urgences, nous sommes confrontés à un large éventail de symptômes pour lequel la recherche d’un diagnostic est notre cheval de bataille. Cependant, une des problématiques, peu décrite en littérature mais fréquente dans l’activité quotidienne des urgences, est représentée par les patients admis pour dyspnée fébrile, sans qu’on ne retrouve d’argument clinicobiologique ou radiologique pour une infection respiratoire, et pour lesquelles des résultats finaux sont évocateurs d’une porte d’entrée urinaire. L’objectif principal est d’étudier la prévalence des infections urinaires avec manifestations respiratoires chez les patients, ayant accès à une hospitalisation. Il s’agira également de mieux comprendre les facteurs associés à cette présentation clinique.
MATÉRIELS ET MÉTHODES : Étude unicentrique, rétrospective, observationnelle, descriptive, et analytique au sein du centre hospitalier de cannes durant une période de 16 mois. Elle étudie la présentation à l’admission de tous les patients ayant un diagnostic de sortie d’hospitalisation d’infection urinaire haute. Les patients sont séparés en 2 groupes en fonction de la présence ou non de manifestation respiratoire que l’on appellera Pneumonie Urinaire. Les données sont récupérées à postériori sur les dossiers papiers et sur logiciel informatique. Les variables qualitatives ont été calculées à l’aide d’un test de Chi2, les variables continues sont analysées par un test t de Student et le Mann-Whitney U test pour les variables non paramétriques.
RÉSULTATS : Nous avons sélectionné 481 patients atteints d’infections urinaires hautes. Après réajustement, nous obtenons 271 patients dans l’étude dont 41 patients avec manifestations respiratoires soit 15 % de pneumonie urinaire. L’âge, les antécédents cardiaque et pulmonaire, l’insuffisance rénale à l’admission, la présence de symptômes urinaires, le nombre d’unité formant des colonies (UFC) dans les prélèvements urinaires et la bactériémie sont significativement associés à la présence d’une pneumonie urinaire. La présence de nitrites à la bandelette urinaire est un facteur prédictif de bactériémie avec un Odds Ratio à 2.31 [1.01; 5.25] et p = 0.046.
DISCUSSIONS : Avec cette étude rétrospective, on peut voir que 15% des patients présentés une infection urinaire avec signes respiratoires. Un âge élevé, une insuffisance respiratoire chronique et une bactériémie sont des facteurs de risque indépendants de pneumonie urinaire. La présence de nitrites positifs sur les bandelettes urinaires s’est révélée un facteur prédictif isolé de bactériémie. Cette étude présente plusieurs limites : en particulier le caractère rétrospectif de l’étude. Une autre limite est l’inclusion des patients possédant des troubles neurocognitifs sévères et ceux porteurs d’une sonde urinaire à demeure.
CONCLUSIONS : Cette étude montre une prévalence de 15% de manifestations respiratoires chez les patients hospitalisés pour une infection urinaire. Les enjeux associés sont importants, tels qu’une durée d’hospitalisation plus longue et une augmentation de la mortalité. L’âge élevé, l’insuffisance respiratoire chronique et la présence d’une bactériémie pendant l’hospitalisation sont des facteurs prédictifs isolés pour le diagnostic de « pneumonie urinaire ». La présence de nitrites s’est avérée être un facteur prédictif de bactériémie. Par des études prospectives, la bandelette urinaire pourrait devenir un marqueur facile d’accès dans la pratique clinique, afin d’identifier les patients à risque élevé au sein des dyspnée fébrile.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2017
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [19 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01584273
Contributeur : Bibliothèque Universitaire De Médecine de Nice <>
Soumis le : vendredi 8 septembre 2017 - 15:33:54
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 16:45:59

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01584273, version 1

Citation

Kalid Bouaghroum. Les « pneumonies urinaires » : études des infections urinaires hautes avec manifestation respiratoire fébrile. Médecine humaine et pathologie. 2017. 〈dumas-01584273〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

127

Téléchargements de fichiers

14