Paramètres prédictifs de fibrillation atriale de novo en échocardiographie et en IRM cardiaque chez les patients porteurs de cardiomyopathie hypertrophique

Résumé : La fibrillation atriale est un problème récurrent dans le suivi des patients atteints CMH du fait que l’arythmie est souvent détectée lors du premier événement embolique, avec des suites graves en termes de morbi-mortalité. L’arythmie supraventriculaire marque un tournant péjoratif dans la maladie avec une dégradation de la qualité de vie, une augmentation de la dyspnée et de la mortalité. Nous avons voulu étudier le lien entre une survenue de fibrillation atriale de novo et les données cliniques, d’échocardiographies de repos, d’effort, et d’imagerie de résonnance magnétique cardiaque chez des patients porteurs de CMH. De Février 2007 à Décembre 2014, les patients porteurs de CMH référés au centre régional de Compétence des Cardiomyopathies du CHU de Bordeaux, ont été évalués de manière prospective. Nous avons étudié différents paramètres tels que les paramètres démographiques, cliniques, échographiques (2D), au repos et à l'effort ainsi que l’IRMc afin de mesurer les valeurs prédictives de survenue de fibrillation atriale de novo de ces différents paramètres. 380 patients consécutifs ont été suivis dans le centre de compétence pour CMH de Février 2007 à Décembre 2014. L'étude a inclus de manière prospective 259 patients avec un diagnostic de CMH pour une échocardiographie de repos, une échocardiographie d'effort et une IRM cardiaque. L'étude du rehaussement tardif après injection de chélates de gadolinium a montré que les patients qui ont développé de la FA présentaient plus de fibrose intra-myocardique VG d'allure non ischémique (94% vs. 71%, p=0.042), d'avantage de fibrose au niveau des segments hypertrophiés (88% vs.638%, p=0.039) et également au niveau de zones d'insertion du ventricule droit (71% vs. 37%, p=0.006), particulièrement au niveau de la jonction postérieure (65% vs. 30%, p=0.004). En plus de la dilatation de l’oreillette gauche, sa dysfonction contractile et de l’élévation des pressions de remplissage VG, les rehaussements tardifs du VG en IRM, particulièrement ceux localisés au niveau de la jonction postérieure ventricule droit-ventricule gauche, se positionnent comme un critère prédictif indépendant de survenue de fibrillation atriale de novo chez les patients porteurs de cardiomyopathie hypertrophique.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2016
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [152 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01586115
Contributeur : Bu Carreire Université de Bordeaux <>
Soumis le : mardi 12 septembre 2017 - 14:42:50
Dernière modification le : vendredi 27 octobre 2017 - 01:15:46
Document(s) archivé(s) le : mercredi 13 décembre 2017 - 14:07:09

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01586115, version 1

Collections

Citation

Lucas Morlon. Paramètres prédictifs de fibrillation atriale de novo en échocardiographie et en IRM cardiaque chez les patients porteurs de cardiomyopathie hypertrophique. Médecine humaine et pathologie. 2016. 〈dumas-01586115〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

27

Téléchargements de fichiers

59