L'interaction orale asynchrone dans le cadre d'un dispositif de formation à distance

Résumé : De nombreux établissements universitaires allemands, confrontés à des taux d’abandon importants dans les cours de langues qu’ils mettent en place au sein de leurs instituts de formations en langues étrangères, choisissent de proposer en parallèle des formations via internet, dans le but de pallier au manque de flexibilité des formations en présentiel, et ainsi, tenter d’apporter une solution à ce problème d’effectifs. Alors que la palette des outils technologiques à disposition des établissements universitaires rend aisée l’élaboration d’activités permettant de travailler la production écrite, la compréhension de l’écrit et la compréhension de l’oral, l’enjeu consiste à ne pas reléguer au second plan la production orale, et plus particulièrement l’interaction orale. La première partie de ce mémoire aborde le problème du point de vue de l’ingénierie de formation. Il se révèle que le mode de communication asynchrone semble être le plus adapté pour répondre au besoin de flexibilité des apprenants en milieu universitaire et simplifier l’opérationnalisation des tâches. Cependant, bien que comportant des avantages organisationnels certains, et entrainant des effets positifs sur l’apprentissage, l’interaction orale asynchrone constitue-t-elle un entrainement efficace à l’interaction orale synchrone et spontanée ? L’étude présentée dans un second temps se focalise sur les stratégies utilisées par un groupe d’apprenants participant à l’unité test de formation à distance développée dans la partie ingénierique. En se focalisant sur les tâches d’interaction en mode asynchrone, et les interactions qui en résultent, le mémoire tente de mettre en lumière et d’évaluer les effets d’apprentissages qui peuvent être observés au cours de l’unité. Les stratégies relevées lors de la préparation et la réalisation des tâches d’interaction orale asynchrone sont analysées et comparées aux stratégies auxquelles les apprenants peuvent avoir recours en présentiel lors d’activités d’interaction orale. L’analyse des résultats est complétée par une enquête quantitative dont l’objectif est d’éclairer ces derniers. Les résultats de l’étude permettent de mettre en avant les effets négatifs sur la participation d’une minimisation de la prise en compte de l’aspect socio-affectif du dispositif, et donc de confirmer l’importance que peut jouer la mise en place d’un tutorat conséquent dans une formation à distance. De plus, même si certains effets positifs sur l’apprentissage peuvent être observés, l’étude confirme de la même manière, que les productions orales des apprenants dans le cadre de tâches d’interaction orale asynchrone, malgré leur caractère interactionnel confirmé, ne s’apparentent pas à des productions orales spontanées sur un plan stratégique.
Type de document :
Mémoires
Sciences de l'Homme et Société. 2016
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [40 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01586221
Contributeur : Uga - Bulles <>
Soumis le : jeudi 29 mars 2018 - 15:31:07
Dernière modification le : samedi 29 septembre 2018 - 01:18:47
Document(s) archivé(s) le : mercredi 13 décembre 2017 - 15:36:58

Fichier

BURET Julie_M2_FLES.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01586221, version 1

Citation

Julie Buret. L'interaction orale asynchrone dans le cadre d'un dispositif de formation à distance. Sciences de l'Homme et Société. 2016. 〈dumas-01586221〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

127

Téléchargements de fichiers

132