Radiochimiothérapie des cancers du pancréas borderline ou localement avancés : analyse rétrospective d’une cohorte de 89 patients traités au CHU de Bordeaux

Résumé : Objectif : accéder aux taux de résection secondaire et de survie globale et sans progression chez des patients atteints de cancers du pancréas borderline ou localement avancés traités par radiochimiothérapie concomitante. Méthodes : cette étude rétrospective d'une cohorte observationnelle prospective a inclus tous les patients traités de 2010 à 2014 pour un adénocarcinome du pancréas borderline ou localement avancé. Le traitement consistait en une chimiothérapie première suivie d'une radiochimiothérapie puis d'une chirurgie pour les tumeurs secondairement résécables. La réponse au traitement et la résécabilité étaient appréciées sur les scanners réalisés après chaque séquence thérapeutique. Tous les scanners ont été relus de manière rétrospective par un radiologue selon la classification NCCN 2015. Résultats : quatre-vingt neuf patients (hommes: 48, 53,9%; âge médian: 61 ans) ont été inclus. Quarante-huit patients avaient des tumeurs borderline et quarante et un des tumeurs localement avancées. Tous les patients ont été traités par une chimiothérapie, consistant en du Folifirinox (oxaliplatine, irinotecan, 5FU) pour quatre-vingts patients (89,9 %), suivie d'une radiochimiothérapie (dose médiane : 59 Gy, (45-66 Gy)) pour quatre-vingts-quatre patients (94,4%). Quarante-deux patients (47,2%; 28 tumeurs borderline et 14 tumeurs localement avancées initialement) ont pu bénéficier d'une chirurgie qui a résulté en une résection complète R0 chez trente-sept patients (90%). La survie globale médiane pour la totalité de la population était de 21,5 mois avec un suivi médian de 47,1 mois. La survie globale et sans progression étaient significativement supérieures chez les patients opérés comparativement aux patients non opérés (respectivement 49,7 vs 17,4 mois (p<0,01) et 27,8 vs 9,3 mois (p<0,01)). Treize patients ont eu une résection complète ou sub-complète ypT0-T1N0, qui était associée à une meilleure survie globale (p<0,01). Conclusion: le traitement d'induction consistant en une chimiothérapie première (Folfirinox) suivie d'une radiochimiothérapie concomitante est une stratégie efficace pour les patients atteints de cancers du pancréas borderline ou localement avancé, donnant de bons taux de résection complète secondaire et de réponse anatomopathologique.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2017
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [85 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01587513
Contributeur : Bu Carreire Université de Bordeaux <>
Soumis le : jeudi 14 septembre 2017 - 12:08:43
Dernière modification le : vendredi 27 octobre 2017 - 01:15:46

Fichier

 Accès restreint
Fichier visible le : 2018-11-01

Connectez-vous pour demander l'accès au fichier

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01587513, version 1

Collections

Citation

Claudia Pouypoudat. Radiochimiothérapie des cancers du pancréas borderline ou localement avancés : analyse rétrospective d’une cohorte de 89 patients traités au CHU de Bordeaux. Médecine humaine et pathologie. 2017. 〈dumas-01587513〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

49