La rupture utérine sur utérus sain

Résumé : Objectif. Déterminer les facteurs de risque de survenue d’une rupture utérine en cas d’utérus présumé sain (ne présentant pas de cicatrice d’origine gynécologique ou obstétricale. Matériel et méthodes. Étude multicentrique, rétrospective, observationnelle et comparative de type cas-témoin. Cette étude a été menée au sein de 5 maternités dont 4 maternités de type III et une maternité de type IIb. Ont été inclus les patientes sans antécédent de césarienne ou de myomectomie. Le groupe témoin a été réalisé par appariement manuel un pour deux sur l’année de naissance, le centre d’accouchement, la parité, le terme d’accouchement, le mode d’entrée en travail et le nombre de fœtus. Le critère de jugement principal était l’ensemble des facteurs de risque de survenue de la rupture utérine sur utérus sain. Résultats. Quarante et une patientes ont été incluses dans l’étude dont 6,5% d’IMG. Concernant les caractéristiques maternelles, la présence d’une maladie systémique était significativement plus importante dans le groupe cas (21.4% versus 2.4%, p<0.05). Concernant les caractéristiques du travail, le score de Bishop à la mise en place de la thérapeutique d’une maturation du travail est significativement plus bas que le groupe témoin (bishop=2 versus bishop=4,8, p=0,02). Une tendance à la significativité concernant les antécédents de gestes endo-utérins (41,4% vs 25%, p=0,07), en particulier en cas de fœtus vivant (43% vs 23,07%, p<0,05) ou d’hémorragies du post partum a été observée (14,7% vs 3,7%, p=0,06). Après analyse multivariée, l’antécédent de pathologies maternelles (OR 8,692 IR [2,118-35,670], p<0,04) et l’antécédent de gestes endo-utérins restaient significativement associés au risque de rupture utérine (OR 3.183 IC [0,97-1,07] p< 0.05). Un score de Bishop élevé était un facteur protecteur contre la rupture utérine (OR 0.734 IC [1,314-5,741], p<0,05). Conclusion. Le facteur de risque d’origine obstétricale principalement retrouvé dans notre étude était la présence de conditions locales très défavorables lors d’une induction du travail. Les antécédents maternels à type de gestes endo-utérins et certaines maladies systémiques pourraient être également associés au risque de rupture utérine. L’influence du terme et de la prise en charge en cas d’IMG/MFIU reste à préciser.
Type de document :
Mémoires
Gynécologie et obstétrique. 2017
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [24 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01588371
Contributeur : Catherine Liron <>
Soumis le : vendredi 15 septembre 2017 - 15:29:59
Dernière modification le : mercredi 1 novembre 2017 - 01:08:48
Document(s) archivé(s) le : samedi 16 décembre 2017 - 14:18:37

Licence


Distributed under a Creative Commons Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification 4.0 International License

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01588371, version 1

Citation

Meryl Lacorre. La rupture utérine sur utérus sain . Gynécologie et obstétrique. 2017. 〈dumas-01588371〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

100

Téléchargements de fichiers

146