Contribution à l'étude des fractures du col du fémur : dispositif expérimental pour l'étude des fractures cervicales vraies du fémur et la comparaison de la stabilité de leurs ostéosynthèses : présentation d'un nouveau clou tripode : premiers résultats cliniques

Résumé : 1°/ Le but de ce travail est la recherche expérimentale d'une ostéosynthèse cervicale présentant le maximum de stabilité mécanique. 2°/ Nous avons d'abord mis au point une machine capable de fracturer les cols fémoraux selon les modalités comparables à celles rencontrées en clinique. 3°/ Les fractures obtenues ont pu être classées en divers types, selon les directions et les points d'application des pressions utilisées. 4°/ La stabilité à la pression des diverses ostéosynthèses cervicales usuelles a été comparée. 5°/ La plus grande stabilité nous a été donnée par une nouvelle synthèse que nous avons fait construire. C’est un clou tripode muni d'une attelle diaphysaire. 6°/ Nous avons décrit ce clou et sa technique de pose, qui ne diffère guère de celle d'un clou ordinaire. Les fautes opératoires à éviter sont exposées. 7°/ Nous avons utilisé ce clou chez 19 de nos malades. 8°/ Actuellement, notre plus grand recul post-opératoire est de trente six mois. Les résultats sont les suivants : a/ Deux malades, en très mauvais état général sont décédés. L'indication opératoire pouvait seule leur donner une chance de ne pas mourir en grabataires. L'une d’elles, cardiopathe ancienne, a présenté une décompensation cardiaque irréductible au 4e jour. L'autre est morte au I5e jour, probablement par embolie pulmonaire. b/ Chez 15 de nos malades, la consolidation osseuse, vérifiée radiologiquement a été obtenue. c/ Un seul échec a été noté : le tripode n'ayant que partiellement pénétré dans la tête fémorale, une nouvelle intervention a dû être écartée chez une hospitalisée psychiatrique, porteuse de nombreuses escharres. d/ L’un de nos malades est un opéré trop récent pour juger de la consolidation osseuse. e/ En ce qui concerne les résultats fonctionnels : huit malades marchent normalement, sans douleurs et sans se servir de cannes ; trois éprouvent quelques douleurs séquellaires, mais ont une bonne fonction articulaire. Trois malades sont des opérés trop récents pour préjuger de leur fonction articulaire ultérieure ; deux ont été perdus de vue. 9°/ Devant l'ensemble de ces résultats, aucune pseudarthrose n'ayant été notée, nous pensons, malgré le petit nombre des cas présentés, que le clou tripode mérite une utilisation pratique plus étendue. 10°/ Une publication ultérieure précisera les résultats sur un grand nombre de cas.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 1963
Liste complète des métadonnées

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01589427
Contributeur : Jean-Hugues Morneau <>
Soumis le : lundi 18 septembre 2017 - 15:15:55
Dernière modification le : vendredi 5 janvier 2018 - 10:14:56

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01589427, version 1

Citation

Jean-François Garrel. Contribution à l'étude des fractures du col du fémur : dispositif expérimental pour l'étude des fractures cervicales vraies du fémur et la comparaison de la stabilité de leurs ostéosynthèses : présentation d'un nouveau clou tripode : premiers résultats cliniques. Médecine humaine et pathologie. 1963. 〈dumas-01589427〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

47

Téléchargements de fichiers

11