Freins à la prise en charge des consommateurs d'héroïne en demande de traitement substitutif‎ : étude qualitative auprès de 14 médecins généralistes de l'agglomération rouennaise

Résumé : La prise en charge des consommateurs d'héroïne et plus largement des toxicomanes est un enjeu majeur de santé publique. Cependant, près d'un tiers des médecins généralistes ne suivent aucun de ces patients et 61,4% déclarent les réorienter vers un confère ou une structure spécialisée.
L'objectif de cette étude est d'identifier les freins à la prise en charge des consommateurs d'héroïne par les médecins généralistes.
Méthode :
Une étude qualitative par entretiens semi-dirigés a été menée en mai 2017 auprès de 14 médecins généralistes de l'agglomération rouennaise.
Résultats :
Quatorze médecins généralistes de l'agglomération rouennaise ont été interrogés permettant d'atteindre la saturation des données. Cinq freins principaux ont été évoqués et classés selon un schéma séquentiel. L'image négative du toxicomane ressort comme le frein initial qui bloque les médecins. Sans dépasser cet a priori, la prise en charge de ces patients semble très difficile. Le frein suivant est le manque de formation. Celui-ci regroupe le manque d'expérience, la crainte des médicaments de substitution aux opiacés et la complexité de la prise en charge. Viennent ensuite le manque de coopération avec les structures spécialisées et le manque de temps ou la mauvaise rémunération de l'acte. Ces trois freins peuvent être considérés comme modifiables et constituent des pistes de travail. Le dernier frein qui ressort de l'étude est le profil difficile de certains toxicomanes sur lequel les marges d'action sont faibles.
Conclusion :
Cette étude permet de cibler les pistes de travail pour améliorer la prise en charge des patients toxicomanes. Il faut accentuer et cibler la formation initiale pour sensibiliser les internes afin qu'ils dépassent l'a priori concernant ces patients. Il faut ensuite adapter la formation continue en l'intégrant à d'autres thèmes plus larges afin d'intéresser les médecins, mais aussi accroître les relations avec les structures spécialisées encore mal connues. Pour finir, il faut envisager de renforcer la prise en charge en structures spécialisées des patients au profil difficile.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2017
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [19 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01598573
Contributeur : Bibliothèque Universitaire Rouen <>
Soumis le : vendredi 29 septembre 2017 - 16:18:32
Dernière modification le : mardi 5 juin 2018 - 10:14:34
Document(s) archivé(s) le : samedi 30 décembre 2017 - 15:15:34

Fichier

Azrak Daniel.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01598573, version 1

Citation

Daniel Azrak. Freins à la prise en charge des consommateurs d'héroïne en demande de traitement substitutif‎ : étude qualitative auprès de 14 médecins généralistes de l'agglomération rouennaise. Médecine humaine et pathologie. 2017. 〈dumas-01598573〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

132

Téléchargements de fichiers

68