Réalycée‎. Influence du contexte sur la prise en charge d’un arrêt cardiaque extra hospitalier par un citoyen formé

Résumé : L’arrêt cardiaque extra hospitalier est un problème de santé publique majeur dans lequel le citoyen possède un rôle capital. En tant que premier maillon de la chaine de survie il peut, par le biais des premières manoeuvres de réanimation augmenter de près de 30% des chances de survie. Malgré une popularisation des formations les résultats sont en demi teintes. En situation d’urgence, le témoin se trouve confronté à un contexte différent de celui dans lequel il a bénéficié de sa formation.
Notre hypothèse est que ce changement de contexte pourrait être responsable du manque de participation du témoin. Nous avons donc cherché à connaître l’influence du contexte sur la prise en charge d’un arrêt cardio respiratoire par un citoyen formé.
Matériel et méthodes :
Nous avons réalisé un essai prospectif randomisé au sein du lycée Galilée de Franqueville Saint Pierre. Nous avons mis des lycéens ayant bénéficié de la formation prévention et secours civiques de niveau 1 (PSC1) face à deux scénarii d’arrêt cardiaque, une premier dit « standard » semblable aux scénarii d’apprentissage du PSC1, un second dit « réaliste » avec utilisation d’un mannequin haute fidélité. Le critère de jugement principale (CJP) était le délai médian de mise en oeuvre du massage cardiaque externe (MCE) dans chacun des deux scénarii. Les critères de jugements secondaires étaient le taux de MCE considérés comme efficaces, le taux d’appel des secours et le degré de stress dans les deux scénarii via une évaluation numérique (EN). Résultats : Quarante élèves ont pu être inclus. Le délai médian de mise en oeuvre du MCE était de 150 secondes dans le groupe « standard » versus 167 dans le groupe réaliste, cette différence n’était pas significative. Le taux de MCE efficaces toutes situations confondues était de 31%, les secours étaient contactés dans plus de 95% des cas. Il n’y avait pas de différence significative concernant l’EN de stress dans les deux situations.
Discussion :
Les lycéens se sont trouvés stressés et perturbés dans les deux scénarii expliquant probablement l’absence de différence significative du CJP. Ce stress a abouti à un taux de MCE efficaces très préoccupant. Différentes explications pédagogiques peuvent être invoquées tel que l’absence de contextualisation de l’apprentissage initiale et le manque d’entrainement des lycéens. Ces résultats suggèrent, en accord avec la littérature, la nécessité de renouveler régulièrement les formations et de rendre ces formations plus réalistes. L’utilisation de la simulation médicale pourrait s’avérer être une alternative intéressante comme le suggèrent les recommandations européennes.
Conclusion :
Il n ‘y a pas eu de différence significative retrouvée entre les deux contextes recréés dans notre étude concernant le délai de mise en oeuvre du MCE. En revanche ces deux situations ayant été différentes et plus réalistes de celles réalisées lors des formations PSC1, elles ont été source de stress et de mauvaise prise en charge par les lycéens. Ces résultats questionnent sur la nécessité d’une adaptation des méthodes pédagogiques utilisées lors des formations aux premiers secours.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2017
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [34 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01599541
Contributeur : Bibliothèque Universitaire Rouen <>
Soumis le : lundi 2 octobre 2017 - 12:11:29
Dernière modification le : jeudi 7 décembre 2017 - 12:34:13

Fichier

Beignot Devalmont Edouard.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01599541, version 1

Citation

Édouard Beignot Devalmont. Réalycée‎. Influence du contexte sur la prise en charge d’un arrêt cardiaque extra hospitalier par un citoyen formé. Médecine humaine et pathologie. 2017. 〈dumas-01599541〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

40

Téléchargements de fichiers

5