Étiologies des éosinophilies au CHU de Grenoble et démarche diagnostique pertinente dans ce contexte

Résumé : Une éosinophilie peut accompagner de nombreuses pathologies, et la démarche diagnostique est souvent complexe. Nous avons souhaité connaître les étiologies vues au CHU de Grenoble, et évaluer les examens utiles. Nous avons sélectionné les patients avec au moins une éosinophilie supérieure ou égale à 1 G/l, en médecine interne et en infectiologie, de 2009 à 2015. Chez les 129 femmes et 169 hommes sélectionnés, nous avons consulté les données cliniques et biologiques, et le diagnostic retenu concernant l’éosinophilie. Une cause était retenue pour 118 patients (39,6%). Pour 129 autres (43,3%) l’éosinophilie n’était ni mentionnée, ni retranscrite dans les courriers. Les patients qui présentaient une éruption bénéficiaient plus souvent d’explorations et d’un diagnostic. Parmi ceux dont l’éosinophilie a été explorée, les étiologies étaient iatrogènes (24,5%), infectieuses (17,0%), allergiques (8,2%), des vascularites (8,2%), et des maladies auto-immunes (6,9%). Les hémopathies et les tumeurs solides représentaient chacune 3,1% des cas. Pour 25,8% des patients, la cause était inconnue. Les parasitoses n’étaient majoritaires que chez les patients ayant voyagé en zone tropicale (42,5% infectés). 76 patients ont eu des examens des selles, mais seules 5 parasitoses ont été trouvées ainsi. Sur 391 sérologies parasitaires réalisées chez 91 patients, 13 parasitoses ont été trouvées. 24 patients avaient des IgE élevées. L’éosinophilie est très souvent négligée. Les causes médicamenteuses dominent et les parasitoses sont anecdotiques chez les non-voyageurs. Sérologies parasitaires et examen des selles sont rentables mais concernent surtout les voyageurs.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2017
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [117 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01609508
Contributeur : Jean-Hugues Morneau <>
Soumis le : mardi 3 octobre 2017 - 16:52:46
Dernière modification le : jeudi 5 octobre 2017 - 01:18:43

Fichier

2017GREA5088_peju_martin(1)(D)...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01609508, version 1

Citation

Martin Peju. Étiologies des éosinophilies au CHU de Grenoble et démarche diagnostique pertinente dans ce contexte. Médecine humaine et pathologie. 2017. 〈dumas-01609508〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

66

Téléchargements de fichiers

113