Étude à 2 ans des kératoplasties lamellaires antérieures profondes de type « top-hat » chez des patients présentant un kératocône évolué

Résumé : Le kératocône est une maladie ophtalmologique non inflammatoire caractérisée par un amincissement et une déformation cornéenne induisant un astigmatisme lentement progressif. Une greffe de cornée pourra être proposée en cas d’échec des autres traitements dans les cas évolués, et il s’agira alors préférentiellement d’une greffe partielle, appelée kératoplastie lamellaire antérieure profonde. Nous évaluerons ici les bénéfices d’une nouvelle variante à la KLP en vue de limiter le glissement des greffons à long-terme, la KLP top-hat.
Matériels et méthodes
Nous avons réalisé une étude rétrospective de janvier 2013 à août 2015 au sein du service d’ophtalmologie du CHU de Rouen. Les patients porteurs d’un kératocône évolué (stade 4) et ayant bénéficié d’une KLP top-hat durant cette période ont été inclus de manière consécutive. Le groupe contrôle est constitué de patients opérés selon la technique de KLP standard entre janvier 2010 et janvier 2013, présents dans notre base de donnée informatique et inclus consécutivement. Pour chaque oeil/patient, des contrôles ont été réalisé à 0, 2, 6, 12 et 24 mois post-opératoires. Une analyse de sous-groupe concernant les patients ayant au moins 1 an de suivi après retrait des surjets a été réalisée.
Résultats
Concernant les KLP top-hat, 49 yeux de 49 patients ont été inclus durant cette période. Le délai de suivi moyen était de 774 jours (378-1483). Le délai moyen de retrait du surjet était de 476 jours. La moyenne d’âge était de 32 ans (16-53). Concernant les KLP standard, nous avons inclus 55 yeux de 50 patients. Le délai de suivi moyen était de 1482 jours (573-2002). La moyenne d’âge était de 34.46 ans (21-58). L’acuité visuelle en échelle Monoyer était de 0.14 à l’inclusion, 0.36 à 2 mois, 0.43 à 6 mois, 0.49 à 1 an et 0.54 à 2 ans. Concernant les patients ayant bénéficiés d’une KLP standard et suivi au long terme, l’acuité visuelle moyenne était de 0.60. L’équivalent sphérique moyen à plus de 2 ans était de -1.3 +- 2.98 pour les KLP top hat et de -1.85 +-2.3 dioptries pour les KLP standard. Si nous ne sélectionnons que les patients après retrait du surjet suivi pendant 1 an, nous observons que l’équivalent sphérique est de -0,1 avec un écart type de 2,52 dioptries. Concernant l’astigmatisme, les valeurs à plus de 2 ans pour les KLP top hat sont de 3.47 +-1.6 dioptries et de 3.46+-1.92 pour les KLP standard. L’analyse des patients 1 an après retrait du surjet retrouve un astigmatisme de 3.09+-1.36 dioptries.
Conclusion
La KLP top-hat est une nouvelle technique nécessitant une période d’apprentissage mais donnant des résultats encourageants notamment sur l’équivalent sphérique. La conformation des top-hat permettra probablement de limiter les glissements de greffon à plus long terme, de maintenir une acuité visuelle correcte et de repousser la nécessité d’un second geste. Enfin, elle permet de pallier à la difficulté de greffer sur des cornées de plus en plus fines, en augmentant en périphérie leur épaisseur via la jupe de stroma insérée.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2017
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [48 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01611631
Contributeur : Bibliothèque Universitaire Rouen <>
Soumis le : vendredi 6 octobre 2017 - 11:00:32
Dernière modification le : mardi 5 juin 2018 - 10:14:34
Document(s) archivé(s) le : lundi 8 janvier 2018 - 15:17:02

Fichier

SIDE William.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01611631, version 1

Citation

William Side. Étude à 2 ans des kératoplasties lamellaires antérieures profondes de type « top-hat » chez des patients présentant un kératocône évolué. Médecine humaine et pathologie. 2017. 〈dumas-01611631〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

57

Téléchargements de fichiers

81