Mécanique respiratoire, stress pulmonaire et strain statique durant 3 protocoles de titration de la PEEP au lit du malade en SDRA

Résumé : Objectif : évaluer la mécanique respiratoire et ses indices dérivés tels que les driving pressures des voies aériennes (DPA) et transpulmonaires (DPTP), le stress pulmonaire et le strain statique durant 3 protocoles de titration de la pression expiratoire positive (PEEP) chez des malades en syndrome de détresse respiratoire aigue (SDRA). Matériels et méthodes : il s’agit d’une étude prospective sur des patients majeurs atteints de SDRA modérés à sévère sous ventilation mécanique invasive. La mesure systématique de la pression oesophagienne (Pes) était utilisée pour estimer les pressions transpulmonaires absolues et relatives. Les patients sédatés curarisés bénéficiaient de trois méthodes de titration de la PEEP, alternativement basées sur la pression transpulmonaire inspiratoire (groupe Ptpi), la pression transpulmonaire expiratoire (groupe Ptpe) ou la pression inspiratoire des voies aériennes (groupe Express). Les mesures du volume pulmonaire de fin d’expiration (EELV) permettaient de calculer le strain statique. Des comparaisons entre DPA, DPTP, stress pulmonaire et strain statique étaient réalisées. L’accord du CPP Sud-Ouest a été obtenu. Résultats : 18 patients ont été inclus en 2016. Une forte corrélation était observée entre DPA et DPTP pour tous les protocoles (r2 de 0.870 à 0.972). Le stress augmentait quand la DPA dépassait 15 cmH2O (p < 0.001) mais pas le strain statique (p = 0.834). Le stress pulmonaire, le strain statique, les DPA et DPTP étaient majorés dans le groupe Ptpi. La pression transpulmonaire relative était plus élevée que la pression transpulmonaire absolue. Conclusion : cette étude montre la faisabilité de la mesure de la Pes pour guider la titration de la PEEP au lit du malade en SDRA modéré à sévère. Les indices dérivés des mesures de Pes et de l’EELV suggèrent une élévation du dommage alvéolaire dans le groupe Ptpi. La différence observée entre pression transpulmonaire relative et absolue pourrait changer la titration de la PEEP et diminuer les cibles de Ptpi. D’autres essais randomisés sont nécessaires pour déterminer quelle serait la stratégie ventilatoire à adopter pour limiter le stress pulmonaire, le strain statique et la driving pressure afin d’améliorer le devenir des patients.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2017
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [80 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01611800
Contributeur : Bu Carreire Université de Bordeaux <>
Soumis le : vendredi 6 octobre 2017 - 12:32:54
Dernière modification le : mardi 17 octobre 2017 - 01:12:00
Document(s) archivé(s) le : lundi 8 janvier 2018 - 14:45:37

Fichier

Med_spe_2017_Bergez.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01611800, version 1

Collections

Citation

Marie Bergez. Mécanique respiratoire, stress pulmonaire et strain statique durant 3 protocoles de titration de la PEEP au lit du malade en SDRA. Médecine humaine et pathologie. 2017. 〈dumas-01611800〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

49

Téléchargements de fichiers

47