Et si on jouait un air ensemble ? Quand la musique prend corps auprès d’un jeune enfant et d’une adolescente en psychomotricité

Résumé : Avec Alain, un garçon du Centre d’Aide Médico-Social Précoce, la psychomotricienne utilisait les sons des instruments de musique dans l’objectif de soutenir l’initiation des mouvements. Avec Imène, adolescente malvoyante, le psychomotricien a proposé le rythme des percussions pour l’aider à s’exprimer et à réguler son tonus, ses émotions. La musique comme objet médiateur possède des caractéristiques donnant au psychomotricien la possibilité d’offrir des conditions propices à l’émergence du mouvement, à la régulation du geste et à l’expression de soi. Cette mise en mouvement du corps vient mobiliser les émotions, le tonus, le schéma corporel, l’image du corps, la perception vécue du temps et de l’espace, la manière d’investir son corps et de l’utiliser pour entrer en relation à l’autre. Aussi, l’organisation psychomotrice toute entière peut être modulée par l’intermédiaire de la musique en tant que médiation.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2017
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [6 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01615824
Contributeur : Nadège Leray <>
Soumis le : jeudi 12 octobre 2017 - 16:53:33
Dernière modification le : mercredi 21 mars 2018 - 18:57:48

Fichier

37_MEM_PSYCHOMOT_2017_DESJONQU...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01615824, version 1

Collections

Citation

Solène Desjonqueres. Et si on jouait un air ensemble ? Quand la musique prend corps auprès d’un jeune enfant et d’une adolescente en psychomotricité. Médecine humaine et pathologie. 2017. 〈dumas-01615824〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

141

Téléchargements de fichiers

85