Vécu, motivations et ressentis des patientes consultant un médecin généraliste en cabinet de ville pour la pose d’un dispositif intra-utérin (DIU)

Résumé : Introduction : en France, depuis la légalisation de l’IVG en 1976 et la médicalisation de la contraception dans le même temps, le nombre d’IVG n’a pas diminué et celui des grossesses non prévues, à peine. Pourtant, la France se satisfait d’avoir une couverture contraceptive à 90%. Il apparaît évident que l’utilisation abusive de pilules, avec un indice de PEARL réel médiocre, au détriment de moyens de longue durée d’action comme le DIU, plus efficace, ne permet pas de contrôler l’apparition des grossesses. Mais ce moyen de contraception nécessite un opérateur expérimenté, les gynécologues sont de plus en plus inaccessibles et peu de médecins généralistes sont impliqués. Objectif : nous avons tenté de comprendre les déterminants incitant les femmes à se faire poser un DIU chez le médecin généraliste. Ce qui peut être une solution d’accès facilité à ce moyen de contraception. Méthode : 11 femmes, en milieu semi-rural, du canton du Sud-Gironde ont été reçues en entretiens individuels semi-directifs. Les rencontres étaient enregistrées par une double technique audio puis ont été retranscrites manuellement. Résultats : les femmes ont exprimé un sentiment de confusion et de solitude, dans la gestion de leur contraception. Elles ont mis en évidence des freins et réticences à la consultation aux gynécologues en général. Elles se sont avancées en particulier sur la gestion de leurs DIU avec le médecin généraliste. Elles trouvent cet opérateur plus adapté, car il existe une solide relation de confiance entre eux. De plus elles le trouvent, plus disponible, plus à l’écoute et sont satisfaites d’avoir à faire à un examinateur unique, pour la mise en place de ce contraceptif qui génère de la pudeur. Elles sont satisfaites de ses compétences et aimeraient que cette pratique soit généralisée à tous les omnipraticiens. Conclusion : en levant certaines barrières d’accès aux DIU, comme le fait de pouvoir y accéder plus naturellement chez son médecin généraliste, cela permettrait de promouvoir un dispositif contraceptif d’une efficacité réelle meilleure que celui en place actuellement.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2017
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [65 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01615836
Contributeur : Bu Carreire Université de Bordeaux <>
Soumis le : jeudi 12 octobre 2017 - 17:01:11
Dernière modification le : lundi 27 novembre 2017 - 16:57:07

Fichier

 Accès restreint
Fichier visible le : 2018-10-02

Connectez-vous pour demander l'accès au fichier

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01615836, version 1

Collections

Citation

Valérie Hegesippe. Vécu, motivations et ressentis des patientes consultant un médecin généraliste en cabinet de ville pour la pose d’un dispositif intra-utérin (DIU). Médecine humaine et pathologie. 2017. 〈dumas-01615836〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

105