La fin de vie, une solitude à plusieurs voix

Résumé : Les progrès actuels de la médecine permettent que la vie soit prolongée au moyen de traitements de suppléance et de traitements de soutien. La législation encadre la question de l’initiation ou non de ces traitements dans les situations palliatives. Toutefois, chaque situation singulière fait surgir des questions éthiques. Nous allons nous pencher ici sur la place des proches dans le processus de délibération médicale à l’initiative d’une initiation, d’un arrêt ou d’une limitation de traitement. Dans ce récit de situation complexe, nous initierons une réflexion autour de la difficulté d’entendre les désirs des familles (parfois inadaptés à la situation) et de prendre conscience de notre ethnocentrisme. Cette démarche de prise en compte de l’autre dans sa globalité et dans sa subjectivité a sa place dans la prise de décision. La décision médicale tend en effet à respecter le patient dans son droit et sa dignité. La qualité du lien avec la famille est primordiale pour qu’un projet commun bénéfique pour le patient et sa famille puisse voir le jour.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2017
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [12 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01616149
Contributeur : Nadège Leray <>
Soumis le : vendredi 13 octobre 2017 - 11:20:27
Dernière modification le : mercredi 21 mars 2018 - 18:57:48
Document(s) archivé(s) le : dimanche 14 janvier 2018 - 13:16:39

Fichier

7_MEM_SOINS_PALLIATIFS_2017_LE...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01616149, version 1

Collections

Citation

Laetitia Leclercq. La fin de vie, une solitude à plusieurs voix. Médecine humaine et pathologie. 2017. 〈dumas-01616149〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

54

Téléchargements de fichiers

46