Diagnostic étiologique de l’infarctus du myocarde à coronaires non-obstructives (MINOCA) : apport de l’imagerie par résonance magnétique de rehaussement tardif haute résolution en respiration libre

Résumé : Contexte : l’imagerie cardiaque par résonance magnétique (IRM) est l’examen central dans la prise en charge diagnostique étiologique des patients avec un infarctus du myocarde à coronaires non obstructives (MINOCA). Cependant, la principale limite de cette technique demeure la fréquence importante des examens non-conclusifs (IRM négative ou douteuse). Objectif: évaluer la performance de l’ajout d’une séquence IRM de rehaussement tardif haute résolution (HR–RT) au protocole standard dans le diagnostic étiologique du MINOCA. Méthode: De 2013 à 2016, tous les patients consécutifs ayant reçu le diagnostic de MINOCA après obtention des résultats biologiques, électrocardiographique, échographique (ETT) et coronarographique ont bénéficié d’un examen IRM standard (séquences Ciné, pondération T2, perfusion et rehaussement tardif en apnée). La séquence HR-RT en respiration libre était ajoutée systématiquement en cas d’IRM standard négative ou douteuse et de manière facultative dans les autres cas. Les diagnostics retenus après relecture du protocole IRM standard ont été comparés à ceux retenus après ajout du HR-RT. Résultats : 229 patients ont été inclus (âge 56±17 ans, 45% de femmes). Un diagnostic de certitude a été obtenu après l’IRM standard chez 138(60%) des patients dont 56(24%) infarctus, 57(25%) myocardites, 22(10%) cardiopathies de tako-tsubo et 3(1%) autres diagnostics. Pour les 91(40%) cas restants, le diagnostic n’était pas conclusif : IRM négative (59 cas, 26%) ou douteuse (32 cas, 14%). Le HR-RT a été réalisé chez 172(75%) patients et a conduit à une modification diagnostique chez 45(26%) de ces patients. Après HR-RT, le taux de diagnostics non-conclusifs était significativement réduit (29% vs. 50%, p<0.001). La séquence HR-RT était particulièrement utile en cas de négativité de l’ETT, de la ventriculographie ou de l’IRM standard. Conclusion : la séquence HR-RT présente une importante valeur diagnostique ajoutée dans la recherche étiologique précoce des patients avec MINOCA.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2017
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [295 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01623939
Contributeur : Bu Carreire Université de Bordeaux <>
Soumis le : vendredi 3 novembre 2017 - 12:06:53
Dernière modification le : jeudi 17 mai 2018 - 10:19:41
Document(s) archivé(s) le : dimanche 4 février 2018 - 12:15:09

Fichier

 Accès restreint
Fichier visible le : 2019-10-18

Connectez-vous pour demander l'accès au fichier

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01623939, version 1

Collections

Citation

Pierre-François Lintingre. Diagnostic étiologique de l’infarctus du myocarde à coronaires non-obstructives (MINOCA) : apport de l’imagerie par résonance magnétique de rehaussement tardif haute résolution en respiration libre. Médecine humaine et pathologie. 2017. 〈dumas-01623939〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

465