Étude prospective sur la capacité du KeGFR à mettre en évidence des variations du débit de filtration glomérulaire en réanimation

Résumé : Introduction : l’estimation du débit de filtration glomérulaire lors de l’insuffisance rénale aigüe (IRA) est difficile. Les formules utilisées chez les patients ayant une insuffisance rénale chronique ne sont pas applicables. Une nouvelle formule (KeGFR) incluant la production endogène de créatinine a été proposée en 2013. Cependant peu d’étude se sont penchées sur sa validité. Notre objectif principal est d’évaluer la performance du KeGFR dans l’estimation du débit de filtration glomérulaire (eDFG) en réanimation. Nos objectifs secondaires sont d’évaluer les effets d’un haut régime de pression artérielle moyenne (PAM) sur la filtration glomérulaire chez les patients aux antécédents d’hypertension artérielle chronique (HTA). Méthodes : il s’agit d’une étude prospective, observationnelle conduite d’août 2016 à juillet 2017 à l’Hôpital de Bordeaux. Nous avons inclus consécutivement tous les patients aux antécédents d’hypertension hospitalisés en réanimation pour la prise en charge d’un choc septique et présentant une IRA. Les patients ont été traités selon les recommandations standards de la sepsis campaign avec un objectif de pression artérielle moyenne individualisé de 65 à 85 mmHg. Les formules d’estimation du DFG ont été comparées via le coefficient de Spearman (ρ) et le test de Band et Altman. Résultats : nous avons inclus 26 patients. Nous retrouvons une pauvre mais significative corrélation entre les formules UV/P et KeGFR pour l’estimation du DFG (ρ=0.71; P<0,001). L’analyse de la concordance retrouve un biais de 1.3 ml/mn. Pendant la titration d’amines, le eDFG calculé via UV/P augmente de 14 ml/mn (P=0,001) pour des objectifs de Pam haut (PAM=85 mmHg), augmentation non retrouvée avec la formule du KeGFR (P=0,93). Cette augmentation est associée à une majoration significative de la diurèse par majoration de la natriurèse. Les patients avec un eGFR à l’inclusion> 30 ml/mn semblaient mieux répondre à une majoration de la PAM. Conclusion : il existe une faible mais néanmoins significative corrélation entre les formules UV/P et KegFR, associée à une pauvre concordance. Une objectif de PAM haut à 85 mmHg chez les patients aux antécédents d’hypertension et hospitalisés pour prise en charge de choc septique améliore le rapport UV/P et ceux d’autant plus que le eDFG initial est >30ml/mn.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2017
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [147 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01624808
Contributeur : Bu Carreire Université de Bordeaux <>
Soumis le : jeudi 26 octobre 2017 - 17:20:14
Dernière modification le : samedi 18 novembre 2017 - 01:16:24
Document(s) archivé(s) le : samedi 27 janvier 2018 - 14:18:00

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01624808, version 1

Collections

Citation

Aurore Labat. Étude prospective sur la capacité du KeGFR à mettre en évidence des variations du débit de filtration glomérulaire en réanimation. Médecine humaine et pathologie. 2017. 〈dumas-01624808〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

45

Téléchargements de fichiers

8