Mise en place d’un protocole de réhabilitation améliorée après néphrectomie partielle laparoscopique assistée au robot : étude prospective observationnelle

Résumé : Introduction : la néphrectomie partielle laparoscopique avec assistance robotique est une technique en plein essor pour le traitement des tumeurs rénales de petite taille. Depuis plusieurs années se développent des stratégies de Réhabilitation Améliorée Après Chirurgie (RAAC), ayant montré une amélioration du devenir post-opératoire. Notre objectif était d’évaluer l’efficacité d’un protocole de RAAC après néphrectomie partielle laparoscopique assistée au robot. Matériels et méthodes : dans cette étude prospective observationnelle réalisée au CHU de Bordeaux de janvier à décembre 2016, tous patients ayant bénéficié d’une néphrectomie partielle assistée au robot ont été étudiés. Le protocole comportait une analgésie multimodale (sufentanil, kétamine, infiltration des orifices de trocarts à la ropivacaïne en per-opératoire ; paracétamol, tramadol et néfopam à la demande en post-opératoire), une reprise de l’alimentation et un premier lever précoces. Le critère de jugement principal était le taux de succès du protocole, défini par l’absence de douleur non contrôlée (Echelle Numérique (EN) >3 à deux reprises) au repos ou à la mobilisation, un premier lever à J0 ou J1 post-opératoire, une reprise alimentaire à J0 post-opératoire, l’absence de NVPO. Les critères de jugements secondaires comprenaient notamment les échelles de douleur, la consommation d’antalgiques, les délais de premier lever, de reprise alimentaire, de reprise du transit, la fonction rénale post-opératoire, les complications post-opératoires et la durée de séjour. Résultats : sur les 95 patients inclus, les données du critère de jugement principal étaient disponibles pour 69 patients. Le protocole a été suivi et efficace chez 17 patients, soit 25% de l’effectif. Chez les 52 patients restants, il est suivi et inefficace chez 13 patients, et non suivi chez 39 patients. Durant les 24 premières heures post-opératoires, les EN médianes au repos et à la mobilisation étaient respectivement de 2,2 et 4. Le délai médian du premier lever était de 12,1 heures. Le délai médian de reprise alimentaire après extubation était de 6,7 heures. Le délai médian de reprise du transit était de 1 jour. Seize patients (17%) ont présenté une altération de leur fonction rénale à J1 post-opératoire. Chez 15 patients, l’insuffisance rénale était de stade 1 selon la classification KDIGO. Cinq complications majeures ont été recueillies. La durée médiane de séjour était de 4 jours. Conclusion : dans notre étude, la compliance et l’efficacité d’un protocole de RAAC mis en place récemment pour les néphrectomies partielles assistées au robot est seulement de 25%. Une meilleure information des patients et des équipes soignantes et l’amélioration de l’analgésie post-opératoire sont nécessaires pour l’optimisation de ce protocole.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2017
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [96 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01624828
Contributeur : Bu Carreire Université de Bordeaux <>
Soumis le : jeudi 26 octobre 2017 - 17:43:19
Dernière modification le : samedi 28 octobre 2017 - 01:14:16
Document(s) archivé(s) le : samedi 27 janvier 2018 - 14:21:46

Fichier

 Accès restreint
Fichier visible le : 2019-09-01

Connectez-vous pour demander l'accès au fichier

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01624828, version 1

Collections

Citation

Adélaïde Sterlin. Mise en place d’un protocole de réhabilitation améliorée après néphrectomie partielle laparoscopique assistée au robot : étude prospective observationnelle . Médecine humaine et pathologie. 2017. 〈dumas-01624828〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

162