Décompensation du patient psychotique nécessitant une intervention du Smur : profil du patient et place du médecin généraliste dans le parcours de soins

Résumé : Introduction
Les psychoses, dont la schizophrénie est la plus répandue, constituent un problème de santé publique. La décompensation des patients psychotiques schizophrènes constitue le 2ème motif d’interventions du SMUR (Structure Mobile d’Urgence et de Réanimation) de Guadeloupe. Notre objectif était de décrire le profil des patients psychotiques suivis aux Centres médico-psychologiques (CMP) ayant présenté un épisode psychotique aigu (EPA).
Méthodes
Une étude cas-témoins rétrospective a été menée dans le service du SMUR du Centre Hospitalier Universitaire de Pointe-à-Pitre (PAP) et dans les CMP de PAP/Abymes. Elle portait sur les patients schizophrènes qui ont présenté une décompensation avec intervention du SMUR de janvier à décembre 2015. Elle a été complétée par une étude observationnelle descriptive sur les rapports de 40 omnipraticiens avec le CMP et leur prise en charge globale du patient psychotique.
Résultats
35 patients avec EPA et 77 témoins ont été inclus. Il s’agissait d’un patient d’âge moyen (44 ans), homme (65.7%), entourés par leurs ascendants, sans emploi,avec de faibles revenus (p=0.049), peu toxicomane, peu suivi sur le plan psychosocial (p=0.001) et médical (p=0.0003). L’EPA a lieu environ 1 an après une période d’inobservance du traitement et est précédé d’une hospitalisation de moins de 12 mois. Seul un tiers des médecins généralistes étaient satisfaits des relations avec le CMP et 63 % déclarent n’avoir aucun contact avec le CMP de leur commune. Face à un patient psychotique non agité, 52.5 % l’adressaient à un psychiatre de ville.
Conclusion
Les structures médico-psycho-sociales de notre région semblent insuffisantes pour prévenir la décompensation. La consultation de dépistage précoce, l’évaluation régulière du patient psychotique, la collaboration protocolisée SAMU-CMP et la naissance d’un réseau de soins coordonnés entre patients, médecins généralistes et CMP sont des pistes d’amélioration de la prise en charge au long cours et la prévention de l’EPA.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2017
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [34 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01625537
Contributeur : Pointe À Pitre Bhu <>
Soumis le : vendredi 27 octobre 2017 - 17:13:38
Dernière modification le : mercredi 18 juillet 2018 - 20:11:28
Document(s) archivé(s) le : dimanche 28 janvier 2018 - 15:21:08

Fichier

ThEse__Carpin_Jamila.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01625537, version 1

Collections

Citation

Jamila Carpin. Décompensation du patient psychotique nécessitant une intervention du Smur : profil du patient et place du médecin généraliste dans le parcours de soins. Médecine humaine et pathologie. 2017. 〈dumas-01625537〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

177

Téléchargements de fichiers

622