Le fonctionnement du lactarium Rhône-Alpes : influence de la pasteurisation sur la teneur en vitamines

Résumé : Malgré l'évolution des recherches en ce qui concerne les nouveaux laits maternisés, nous constatons l'importance que revêt l'alimentation d'un nouveau-né par du lait féminin. Ce dernier, comparé au lait de vache, démontre une grande richesse en glucides (notamment en oligosaccharides), un rapport Ca/P optimal pour l'absorption du calcium par le nouveau-né, la présence d'immunoglobulines dont l'lg A du type sécrétoire qui est très importante pour la défense immunitaire de l'enfant, des taux d'acides gras polyinsaturés et de vitamines intéressants. L'effort du Lactarium de Lyon pour traiter, contrôler et redistribuer ce lait est très important malgré des moyens limités. La collecte régulière de lait pour constituer le "lait féminin" (préparé par mélange de lait de nourrices "excédentaires" collecté à titre onéreux, de dons de nourrices "excédentaires", de dons de maternités et de dons de l'excédent du "lait personnalisé") reste parfois insuffisante par rapport à la demande, obligeant le médecin prescripteur à selectionner les enfants qui ont besoin de cette alimentation. En cas de forte nécessité, l'Association des Lactariums de France permet une bonne coordination entre les lactariums dans le but d'assurer à chacun d'eux la quantité indispensable aux nourrissons de la région. Pour les donneuses, un tire-lait est mis gratuitement à leur disposition pendant toute la durée du don. Il nous paraît important de remarquer que le don est un acte libre, laissant la possibilité à chaque donneuse de s'arrêter quand elle le désire. Signalons que chaque biberon qui passe par le Lactarium de Lyon est contrôlé bactériologiquement par le Service d'Hygiène et de Santé de Lyon, ef subit, au sein même du lactarium, un contrôle de densité, une recherche de mouillage au lait de vache (test d'agglutination spécifique au sérum de lapin) ainsi qu'une pasteurisation (58°C pendant 60 minutes). L'influence de la pasteurisation, d'après notre étude, apparaît très importante en ce qui concerne la vitamine C soit une perte de l'ordre de 64% en moyenne sur l'ensemble des échantillons analysés (p <0,001 ). La vitamine D, à un taux très faible dans le lait féminin, n'a pas pu être dosée avec les autres vitamines liposolubles. Quant à ces dernières, le suivi des vitamines A et E sous forme Rétinol Acétate et Tocophérol dans le lait féminin, n'a pas permis de montrer une nette dégradation du tocophérol dans nos échantillons au cours de la pasteurisation (-4,38%) mais laisse entrevoir une perte de l'ordre de 19,05% en acétate de rétinol. En conclusion, les taux mesurés dans nos échantilons ne permettent pas de couvrir totalement les besoins du nouveau-né en vitamines. La pasteurisation, dont le but principal est la propreté bactériologique du lait, détruit une grande part des vitamines notamment 19,05% de la vitamine A et 64% de la vitamine C initialement présentes, sans tenir compte d'une simple destruction liée aux agressions extérieures telles que la durée du stockage, la lumière ou l'influence des congélations et décongélations. Quoiqu'il en soit, le lait féminin présente, outre les vitamines que l'on peut supplémenter, d'autres richesses dont l'importance est résumée à travers ce slogan : "Mamans! Un peu de votre lait peut sauver un enfant !"
Type de document :
Mémoires
Sciences pharmaceutiques. 1989
Liste complète des métadonnées

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01627029
Contributeur : Jean-Hugues Morneau <>
Soumis le : mardi 31 octobre 2017 - 16:42:12
Dernière modification le : vendredi 3 novembre 2017 - 01:11:36

Fichier

1989GRE17043_bret_pierre-yves(...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01627029, version 1

Citation

Pierre-Yves Bret. Le fonctionnement du lactarium Rhône-Alpes : influence de la pasteurisation sur la teneur en vitamines. Sciences pharmaceutiques. 1989. 〈dumas-01627029〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

21

Téléchargements de fichiers

6