Course landaise : étude rétrospective d’un an sur les traumatismes déclarés en compétitions organisées par la FFCL, évaluation de la prise en charge et du suivi en médecine générale

Résumé : Introduction : la course landaise est une véritable tradition populaire qui illustre parfaitement la tradition du sud-ouest. Mais c’est aussi un sport à risque où chacun peut être blessé à tout moment. L’objectif de notre travail est d’apporter à la connaissance du praticien de médecine générale les spécificités traumatiques consécutives à cette discipline, et de les sensibiliser à la problématique de la consultation des sportifs. Matériels et méthodes : nous avons réalisé une étude rétrospective mono-centrique recensant les traumatismes survenus durant les courses landaises de la saison 2015. Nous avons répertorié la prise en charge immédiate et le suivi des blessés mais aussi la nature des traumatismes, grâce aux informations recueillies sur les fiches de déclaration des accidents de la FFCL. Résultats : sur 1 an, 65 accidents ont été recensés lors des compétitions organisées par la FFCL. La majorité des blessures sont des traumatismes civils. 4 accidents correspondent à des blessures taurines par cornada. Cette étude montre une grande variété de traumatismes. 24,5% touchent le tronc, le pourcentage est le même pour les membres inférieurs. 22,5% des traumatismes concernent la tête et le cou, 15,15% les membres supérieurs. 9,9% des traumatismes sont des plaies. 1,3% des traumatismes n’était pas renseigné sur les fiches de déclaration d’accident de la FFCL. Parmi les traumatismes on retrouve 3 luxations d’épaules, 6 atteintes ligamentaires des genoux et 9 fractures. 16,92% des blessés sont des traumatisés crâniens (soit 11 patients sur 65). Moins de 50% d’entre eux ont eu un examen neurologique sur place alors que 5 des 11 patients ont eu une prise en charge uniquement sur place. 18,18% des traumatisés crâniens ont une prise en charge inconnue et 81,82% d’entre eux n’ont pas de suivi, c’est-à-dire pas de consultation de contrôle chez le médecin traitant ou bien aucun certificat quel qu’il soit (contre-indication, non contre-indication, arrêt de travail...). L’étude révèle un nombre important de dossiers incomplets. En ce qui concerne la prise en charge initiale des blessés, 24,6% des dossiers ne sont pas renseignés. 43,1% des blessés ont eu une prise en charge sur place et 30,8 % ont été pris en charge à l’hôpital ou en clinique. 1 seul patient a été adressé à son médecin traitant à la suite de l’accident. Parmi les patients ayant eu une prise en charge uniquement sur place, moins de 5% ont eu un examen clinique complet comme cela est recommandé lors des accidents survenant en tauromachie. 43 patients sur les 65 blessés ont un suivi inconnu, soit 66,15 %. 41,18 % des patients pris en charge dans un centre hospitalier ont un suivi inconnu. A la suite des accidents, seuls 13 patients ont eu un certificat de dispense de sport ou de contre- indication à la pratique de la course landaise. Parmi eux, 7 patients ont bénéficié d’une consultation de contrôle chez le médecin généraliste. Au total, sur les 65 blessés, 10 seulement ont eu une consultation 76 de contrôle et 5 sont ressortis avec un certificat de reprise. 17 patients sur 65 ont été blessés plusieurs fois, seuls 3 d’entre eux ont vu leur médecin traitant avant de reprendre la course landaise. Conclusion : la course landaise est un sport à risque dont les conséquences peuvent être fatales. Cette étude a montré un contrôle médico-sportif et un suivi des blessés trop succincts malgré une législation qui impose certains éléments de sécurité sur place. Actuellement, un protocole de prise en charge pour les commotions cérébrales a été proposé à la FFCL. Il est important que la FFCL encourage et impose un contrôle médical renforcé avant et pendant les compétitions, pour permettre aux acteurs de jouir de leur passion avec un moindre risque. Le rôle du médecin traitant est important tant pour la délivrance éclairée des certificats médicaux, que pour la prescription des antalgiques chez le sportif. Une formalisation des modalités de gestion médicale des accidents liés à ce sport définie de manière collaborative entre la FFCL et le médecin généraliste semble être essentielle.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2017
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [14 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01627123
Contributeur : Bu Carreire Université de Bordeaux <>
Soumis le : mardi 31 octobre 2017 - 18:20:01
Dernière modification le : samedi 25 novembre 2017 - 01:24:09
Document(s) archivé(s) le : jeudi 1 février 2018 - 13:20:35

Fichier

Med_generale_2017_Girod.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01627123, version 1

Collections

Citation

Carla Girod. Course landaise : étude rétrospective d’un an sur les traumatismes déclarés en compétitions organisées par la FFCL, évaluation de la prise en charge et du suivi en médecine générale. Médecine humaine et pathologie. 2017. 〈dumas-01627123〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

154

Téléchargements de fichiers

76