Pollinoses et risques croisés : exemple de la pollution atmosphérique et des allergies alimentaires

Résumé : La pollinose, pathologie touchant 10 à 20% de la population française, se traduit par une réaction excessive du système immunitaire suite au contact avec des grains de pollen. Cette réaction se manifeste par une rhinite, une conjonctivite, parfois des irritations cutanées et dans certains cas plus graves par un asthme. Ces symptômes coïncident généralement avec la période de l’année où les grains de pollen sont émis dans l’atmosphère. Face aux composés (dont les pollens) impliqués dans la pollution atmosphérique, le Gouvernement français a décidé de s’attaquer résolument à ce problème en élaborant un Plan National Santé Environnement (PNSE, 2004). La communauté scientifique s’est penchée sur l’influence de la pollution atmosphérique et a observé que les principaux polluants ont des effets sur les plantes et sur l’organisme humain en orientant le système immunitaire vers une réponse allergique. D’autres études semblent prouver que la pollution atmosphérique ne serait pas le seul facteur prépondérant mis en cause dans l’aggravation de la pollinose : le niveau socio-économique lorsqu’il est élevé favoriserait l’apparition de ce type d’allergie. De plus, la pollinose a un lien avec l’apparition d’allergies croisées alimentaires pouvant s’expliquer par des similitudes structurales entre les allergènes. Pour lutter contre la pollinose, il est proposé de mettre en place des politiques publiques de prévention et de lutte (PNSE 2004) pour mieux répartir les plantes impliquées dans les allergies et favoriser l’utilisation de plantes non allergisantes. Des organismes ont également été créés pour surveiller la qualité de l’air et pour en informer la population. Face aux symptômes de la pollinose, le pharmacien officinal dispense principalement des antihistaminiques par voie orale et des corticoïdes par voie nasale. Il doit être le garant de la bonne observance de ce traitement et être à même de diagnostiquer une pollinose et d’en évaluer la gravité pour orienter si besoin est, vers un médecin. Le pharmacien a également un rôle réel d’information et de sensibilisation auprès de la population et des malades notamment face au problème de la pollinose amplifiée par la pollution atmosphérique urbaine.
Type de document :
Mémoires
Sciences pharmaceutiques. 2008
Liste complète des métadonnées

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01628447
Contributeur : Jean-Hugues Morneau <>
Soumis le : vendredi 3 novembre 2017 - 14:51:09
Dernière modification le : mardi 7 novembre 2017 - 01:15:58
Document(s) archivé(s) le : dimanche 4 février 2018 - 13:22:14

Fichier

2008GRE17004_artes_matthieu(1)...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01628447, version 1

Citation

Matthieu Artès. Pollinoses et risques croisés : exemple de la pollution atmosphérique et des allergies alimentaires. Sciences pharmaceutiques. 2008. 〈dumas-01628447〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

96

Téléchargements de fichiers

18