Insuffisance rénale aiguë chez les iléostomisés : revue rétrospective d'un événement significatif

Résumé : Objectif : Déterminer les facteurs prédictifs d’insuffisance rénale aiguë (IRA) chez les patients porteurs d’une iléostomie à partir d’une cohorte rétrospective bicentrique.
Contexte : Les iléostomies sont connues pour induire des IRA et augmenter les nombre de réadmissions comparé aux autres populations chirurgicales mais les données sur les facteurs prédictifs sont rares.
Méthodes : Un total de 919 dossiers cliniques issus de deux services hospitaliers universitaires français ont été revus entre 2013 et 2015. Le critère de jugement principal était la survenue d’une IRA définie par une augmentation de la créatininémie sur une période de 48 heures ou l’apparition d’une oligurie. Des régressions logistiques multiples ont été réalisées afin d’en identifier les facteurs prédictifs indépendants.
Résultats : 261 patients présentaient une première iléostomie sur la période ; 62% étaient des hommes avec un âge médian de 61 ans, 61% avaient un cancer colorectal, 20% une MICI et 10% une carcinose péritonéale ; 61% ont été traité par une résection rectale antérieure basse, 16% par une colectomie et 17% par une résection iléo-caecale. La durée d’hospitalisation médiane était de 11 jours. 23% des patients de la cohorte ont présenté une IRA (n=61) à une médiane de 28 jours post opératoire avec une augmentation significative du nombre de réadmissions (p<0.001). Les facteurs prédictifs indépendants d’IRA étaient une déshydratation (OR 40; 95% CI 6.9-328; p=0.0002), Nice en tant qu’institution d’origine (OR 9.8; 95% CI 1.2-90; p=0.03), une créatininémie préopératoire élevée (OR 1.07; 95% CI 1.03-1.12; p=0.003), l’âge (OR 1.06; 95% CI 1.01-1.1; p=0.01), une maladie thrombo-embolique veineuse (OR 18; 95% CI 1.2-413; p=0.05), une démence (OR 42; 95% CI 1.4-2159; p=0.04), un eGFR MDRD 175 préopératoire bas (OR 1.03; 95% CI 1.006-1.06; p=0.02) et une résection rectale antérieure basse (OR 8.9; 95% CI 1.5-66; p=0.02). Un cancer colorectal en tant qu’indication chirurgicale princeps (OR 0.05; 95% CI 0.005-0.3; p=0.002) était un facteur protecteur. La plupart de IRA était peu sévère (5% de réadmission en unité de surveillance continue) et résolutive après réhydratation intraveineuse.
Conclusion : Une insuffisance rénale aiguë après la création d’une iléostomie est fréquente, une déshydratation et l’existence d’une démence en étant des facteurs prédictifs forts. Les patients à haut risque devraient être ciblés en vue de mesures préventives d’hydratation.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2017
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [52 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01630397
Contributeur : Bibliothèque Universitaire De Médecine de Nice <>
Soumis le : mardi 7 novembre 2017 - 15:34:40
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 16:32:59
Document(s) archivé(s) le : jeudi 8 février 2018 - 14:13:19

Fichier

2017NICEM073.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01630397, version 1

Citation

Vincent Casanova. Insuffisance rénale aiguë chez les iléostomisés : revue rétrospective d'un événement significatif. Médecine humaine et pathologie. 2017. 〈dumas-01630397〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

43

Téléchargements de fichiers

293