Facteurs positifs de recrutement vers la médecine générale : recherche de consensus par la méthode Delphi puis hiérarchisation par groupe nominal par des experts non médecin généraliste

Résumé : Introduction : Les pays de l’OCDE, dont la France, sont confrontés à une pénurie de médecins généralistes. De nombreuses recherches étudient les côtés négatifs de la spécialité pour l’expliquer. Il existe cependant des médecins heureux d’être généralistes et souhaitant rester en soins primaires. L’EGPRN a mis en place une recherche qualitative sur les facteurs de satisfaction relatifs au métier de généraliste. Les analyses de 183 entretiens en Europe ont permis de mettre en évidence 31 facteurs de satisfaction regroupés en 6 thèmes. Le but de cette étude était de valider et hiérarchiser parmi ces facteurs, les plus pertinents en terme d’importance et d’applicabilité, pour les décideurs en politique de santé, afin d'améliorer le recrutement des médecins généralistes. Méthode : Méthode Delphi, avec deux rondes par internet en aveugle, invitant les experts à sélectionner les 31 facteurs pertinents, suivies d’un groupe nominal par mail pour les hiérarchiser. Les experts étaient médecins généralistes ou non, représentants syndicaux de médecins généralistes ou d'internes en médecine générale, universitaires de médecine générale, représentants des agences régionales de santé ou des caisses d’assurance maladie et Ministère de la santé, élus locaux, journalistes spécialisés en organisation des soins ou membres d’associations de patients. Résultats : 29 experts ont débutés la procédure et 22 l’ont intégralement complétée. Toutes les catégories d’experts étaient représentées dans l’échantillon final. Trente facteurs ont été sélectionnés par les rondes Delphi. Le groupe nominal a hiérarchisé : 1) s'engager dans la Médecine Générale pour prendre soin des patients ; 2) coordination des soins, défense des intérêts du patient ; 3) variété dans l’activité ; 4) avoir une approche centrée sur le patient ; 5) être impliqué dans l'organisation des soins ; 6) bénéficier d'une gestion efficace du cabinet médical ; 7) être enseignant et maître de stage ; 8) travailler avec de bons collaborateurs. Conclusion : Les résultats ont démontré que pour recruter en médecine générale il est nécessaire de développer la coordination des soins, l’approche centrée sur le patient, la variété de l’activité, l’enseignement et la maîtrise de stage et de prêter attention aux facteurs d’organisation.
Type de document :
Mémoires
Sciences du Vivant [q-bio]. 2017
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [45 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01630734
Contributeur : Ubo Santé <>
Soumis le : mercredi 8 novembre 2017 - 09:49:35
Dernière modification le : samedi 9 décembre 2017 - 01:19:15

Fichier

These-medecine_generale-2017-C...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification 4.0 International License

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01630734, version 1

Collections

Citation

Maël Cam. Facteurs positifs de recrutement vers la médecine générale : recherche de consensus par la méthode Delphi puis hiérarchisation par groupe nominal par des experts non médecin généraliste. Sciences du Vivant [q-bio]. 2017. 〈dumas-01630734〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

17

Téléchargements de fichiers

10