Mort inattendue de l'adulte âgé de 18 à 65 ans de janvier 2014 à décembre 2016 au sein de l'Institut Médico Légal de Marseille : rôle des données du rapport d'autopsie sur la santé publique

Résumé : Introduction : La mort inattendue de l’adulte représente un enjeu de santé publique au vu du nombre important de décès, 40000 cas par an, mais également dans l’identification des sujets à risque. Les données épidémiologiques concernant les causes de ces décès sont incomplètes car issues de certificats de décès peu renseignés ou proposant des causes qui ne sont en fait que des hypothèses formulées sur la base d'antécédents médicaux ou de fréquence étiologique. Il existe donc une analyse incomplète voire erronée de santé de la population française et par là des actions de prévention à mener. Objectif : l’objectif de ce travail est d’étudier l’intérêt de l’autopsie, acte technique unique permettant l’identification des causes de la mort et la pertinence des examens complémentaires anatomopathologiques et toxicologiques pour confirmer ou compléter les données autopsiques. Matériel et méthodes : l’étude porte sur les autopsies réalisées entre le 1er janvier 2014 et le 31 décembre 2016 au sein de l’Institut Médico-Légal de l’hôpital de la Timone à Marseille, hors autopsies médicales. Résultats : 469 autopsies de morts inattendues ont été incluses dans cette étude sur 1761 réalisées. L’incidence des hommes était 3 fois plus élevée que celle des femmes. L’autopsie isolée a permis d’identifier 49,5% des causes de la mort dont 45,2% de pathologies cardiovasculaires avec un risque de récurrence chez les apparentés dans 4% des cas. Les examens complémentaires ont joué un rôle majeur en apportant un diagnostic quand l’autopsie ne le pouvait pas dans 53,7% pour l’anatomopathologie et 40,2% pour l’analyse toxicologique. Discussion : L'autopsie apporte d'importantes informations pour mieux appréhender les causes de mort inattendue en France mais ne suffit pas à certifier ou déterminer la cause dans près de la moitié des cas. Or, les autopsies des cas de morts inattendues étant effectuées dans le cadre judiciaire, les examens complémentaires sont demandés uniquement par le magistrat et celui-ci les ordonne de façon inconstante. Il reste donc un grand nombre de cas où la pathologie responsable du décès demeure inconnue. Il nous semble important d'une part de pouvoir intégrer les données de ces autopsies de façon anonymes aux statistiques des causes du décès et d'autre part, de pouvoir prendre en charge par voie uniquement médicale, la gestion des prélèvements non utilisés par la justice pour mieux appréhender les causes de décès et apporter également une information et un conseil à la famille sur le risque de récurrence de l'affection. Nous discutons l'intérêt de la création d'une entité gérant la mort inattendue d'organisation similaire au centre de la mort inattendue du nourrisson. Conclusion : l’autopsie reste l’examen déterminant dans l’identification des causes de la mort mais l’apport des examens complémentaires est souvent indispensable pour conclure à la cause du décès. Une fois établie cette cause, il devrait être possible de modifier la partie épidémiologique du certificat de décès afin de mieux connaître la santé de la population française mais aussi, dans un cadre hors judiciaire, réaliser les examens complémentaires permettant d'affirmer ou de compléter les causes du décès et prendre en charge les familles touchées par ces décès brutaux.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2017
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [27 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01631421
Contributeur : Faculté de Médecine Amu <>
Soumis le : jeudi 9 novembre 2017 - 11:19:01
Dernière modification le : mercredi 25 juillet 2018 - 01:23:35
Document(s) archivé(s) le : samedi 10 février 2018 - 12:32:06

Fichier

THESE COMPLETE ROCHA LIZA 29-...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification 4.0 International License

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01631421, version 1

Collections

Citation

Liza Rocha. Mort inattendue de l'adulte âgé de 18 à 65 ans de janvier 2014 à décembre 2016 au sein de l'Institut Médico Légal de Marseille : rôle des données du rapport d'autopsie sur la santé publique. Médecine humaine et pathologie. 2017. 〈dumas-01631421〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

81

Téléchargements de fichiers

742