Vécu du métier de médecin généraliste en 2017 : enquête qualitative auprès des généralistes des Alpes-Maritimes

Résumé : Introduction : Nous assistons à une véritable désertification médicale concernant les soins primaires du fait de départs en retraite massifs des généralistes d’une part et d’une crise des vocations chez les étudiants, avec un exercice libéral délaissé d’autre part. L’attractivité de la Médecine Générale aujourd’hui et dans les années à venir représente donc un enjeu majeur pour la société Française. Nous avons cherché à comprendre comment les médecins généralistes installés vivent réellement leur métier au quotidien en 2017.
Méthode : Une étude qualitative a été menée par entretiens semi-dirigés : 17 généralistes des Alpes-Maritimes ont été interrogés du 02 au 30 mars 2017.
Résultats : Les médecins généralistes mettent en avant les évolutions du métier ainsi que les difficultés rencontrées dans leur exercice : la charge administrative, la démocratisation de l’information et l’augmentation de l’exigence du patient avec le développement d’attitudes de manque de respect et enfin leur propre changement de comportement avec la recherche d’un équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Une nette dégradation du statut de généraliste est constatée mais les praticiens s’adaptent au changement et conservent les rôles traditionnels de leur fonction, en acceptant une relation plus commerciale qu’autrefois avec le patient. Le niveau de satisfaction des médecins parait mitigé : le vécu global du métier est plutôt positif, ceux-ci mettant largement en valeur les avantages de l’exercice de cette discipline en libéral, mais les rapports avec les instances médicales sont complexes et le niveau de rémunération et surtout de reconnaissance jugés insuffisants.
Conclusion : Ce travail a mis en lumière que la Médecine Générale a évoluée et continue sa transformation afin de s’adapter aux nouvelles exigences de la société tout en préservant son éthique et sa mission. Les jeunes générations façonnent progressivement un nouveau mode de fonctionnement, alliant qualité des soins et épanouissement dans leur vie personnelle. Afin de rendre plus attractif l’exercice de la Médecine Générale, il serait intéressant de travailler sur les causes du ressenti négatif envers les institutions, d’alléger les contraintes administratives mais également de faire en sorte que le médecin généraliste puisse préserver l’épanouissement de sa vie privée, à travers une organisation des soins adaptée et un changement global des mentalités.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2017
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [11 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01633791
Contributeur : Bibliothèque Universitaire De Médecine de Nice <>
Soumis le : lundi 13 novembre 2017 - 13:41:55
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 16:45:58
Document(s) archivé(s) le : mercredi 14 février 2018 - 14:15:37

Fichier

2017NICEM052.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01633791, version 1

Citation

Alexandra Kempa. Vécu du métier de médecin généraliste en 2017 : enquête qualitative auprès des généralistes des Alpes-Maritimes. Médecine humaine et pathologie. 2017. 〈dumas-01633791〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

233

Téléchargements de fichiers

718