L'huperzine A : un nouvel inhibiteur des cholinestérases pour la maladie d'Alzheimer

Résumé : Près d'un siècle après sa découverte, les clefs de la maladie d'Alzheimer ne sont toujours pas connues. De son origine multifactorielle, à la complexité de son diagnostic, le mystère semble s'épaissir avec les progrès de la recherche scientifique. Pourtant, la nécessité de trouver les moyens de soigner une population de patients qui atteindra plus de 300 000 Français en l'an 2000, n'a jamais été aussi forte. Les inhibiteurs des cholinestérases sont des produits connus depuis longtemps pour leurs applications militaires ou phytosanitaires. Leur utilisation dans la maladie d'Alzheimer est récente et, elle offre un réel espoir dans le monde médical, qui ne disposait d'aucune arme pour ralentir l'évolution de cette pathologie. Ils sont à ce jour, les seuls produits qui ont fourni la preuve de leur efficacité clinique, en agissant sur les symptômes de la maladie. Toutefois, leur action repose sur l'hypothèse cholinergique de la maladie, qui n'est que l'une des causes de la démence. Trésor d'expériences cliniques, la médecine traditionnelle chinoise nous apporte aujourd'hui une molécule innovante, qui pourrait s'avérer être un produit majeur dans le traitement de la maladie d'Alzheimer. L'huperzine A a répondu de façon brillante à tous les tests nécessaires à l'évaluation de son efficacité et de son innocuité. Ce composé s'avère plus efficace que les produits utilisés jusqu'à présent, du fait d'une très bonne sélectivité, d'un franchissement de la barrière hématoencéphalique aisé et, d'effets indésirables extrêmement réduits. C'est donc pourquoi, cet alcaloïde est actuellement en cours de phase III d'essais cliniques. Outre sa capacité à inhiber l'acétylcholinestérase, comme les autres médicaments de cette classe, ce produit pourrait développer une qualité de neuroprotection. Si ce fait est confirmé dans la maladie d'Alzheimer, l'huperzine A serait la première molécule potentiellement capable d'enrayer le mécanisme de cette pathologie. Son utilisation permettrait de développer une nouvelle génération de produits, et d'éclaircir la connaissance des mécanismes complexes qui aboutissent à cette dégénérescence. La maladie d'Alzheimer reste à ce titre l'un des grands enjeux de la médecine du XXIème siècle. Si l'espérance de vie continue de s'étendre comme cela est prévu dans les années futures, il s'agira de vivre mieux et non pas simplement plus longtemps. L'huperzine A sera peut-être le premier moyen d'y parvenir.
Type de document :
Mémoires
Sciences pharmaceutiques. 1998
Liste complète des métadonnées

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01633872
Contributeur : Jean-Hugues Morneau <>
Soumis le : lundi 13 novembre 2017 - 14:42:00
Dernière modification le : mercredi 15 novembre 2017 - 01:15:09
Document(s) archivé(s) le : mercredi 14 février 2018 - 14:11:20

Fichier

1998GRE17045_pilotaz_frederic(...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01633872, version 1

Citation

Frédéric Pilotaz. L'huperzine A : un nouvel inhibiteur des cholinestérases pour la maladie d'Alzheimer. Sciences pharmaceutiques. 1998. 〈dumas-01633872〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

54

Téléchargements de fichiers

66