Homicide et troubles mentaux graves : étude comparative entre sujets souffrant de trouble délirant et de schizophrénie

Résumé : La première partie de ce travail de thèse est une revue de la littérature portant tout d’abord sur les origines du trouble délirant, sa définition, son historique, l’évolution du terme à travers les DSM et la description clinique de cette pathologie. Sont ensuite abordées les caractéristiques générales, à savoir sociodémographiques et cliniques, de patients souffrant de trouble délirant et hospitalisés en service de psychiatrie traditionnel. Ces données sont notamment comparées à celles de patients présentant une schizophrénie. Le concept de dangerosité est également évoqué, à travers la littérature portant sur les données épidémiologiques existantes concernant le risque de violence des patients présentant un trouble délirant. Enfin, le dernier point abordé dans cette revue de la littérature porte sur les liens entre homicide et trouble délirant. Le concept d’homicide y est décliné à travers plusieurs classifications, puis un rappel des données entre homicide et troubles mentaux graves est effectué, avant de s’intéresser de manière plus spécifique aux données entre trouble délirant et homicide. La deuxième partie de la thèse est consacrée à la réalisation d’une étude personnelle. Les objectifs de cette recherche étaient de comparer les caractéristiques sociodémographiques, cliniques et criminologiques de patients hommes, auteurs d’homicide, souffrant de schizophrénie et de trouble délirant et hospitalisés en Unité pour Malades Difficiles (UMD), et de comparer les caractéristiques sociodémographiques, cliniques et criminologiques des sujets présentant un trouble délirant, selon que la victime est intra ou extrafamiliale. L’hypothèse de travail posée était qu’il existe des différences dans le mode opératoire et les caractéristiques criminologiques de l’homicide entre ces deux populations diagnostiques. Nous avons donc comparé dans un premier temps les caractéristiques sociodémographiques, cliniques et criminologiques de 46 sujets atteints de trouble délirant et de 80 patients souffrant de schizophrénie, auteurs d’homicide et hospitalisés à l’UMD de Cadillac-sur-Garonne. Dans un second temps, une étude plus détaillée s’intéressant aux sujets avec trouble délirant a été réalisée, avec notamment l’établissement de profils spécifiques en fonction de la relation à la victime. Dans la troisième partie de cette thèse, les résultats sont discutés, et des propositions pour poursuivre ce travail de recherche sont formulées.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2017
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [88 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01653718
Contributeur : Bu Carreire Université de Bordeaux <>
Soumis le : vendredi 1 décembre 2017 - 17:55:47
Dernière modification le : samedi 9 décembre 2017 - 01:16:55

Fichier

Med_spe_2017_Juillard.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01653718, version 1

Collections

Citation

Marlène Juillard. Homicide et troubles mentaux graves : étude comparative entre sujets souffrant de trouble délirant et de schizophrénie. Médecine humaine et pathologie. 2017. 〈dumas-01653718〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

94

Téléchargements de fichiers

26