Le devenir des prescriptions différées d’antibiotiques en soins primaires : étude transversale descriptive évaluant le taux de consommation d’antibiotique en fonction des déterminants à sa prescription dans la pratique courante des médecins généralistes du département des Landes, de Gironde et de Dordogne

Résumé : Introduction : certains pays pratiquent la prescription différée d’antibiotiques (PDA) afin de rationaliser les prescriptions d’antibiotiques (ATB) dans les infections respiratoires des patients sains. De nombreux médecins généralistes en France utilisent cette stratégie, malgré l’absence de recommandation encadrant cette pratique. L’objectif de notre étude était d’identifier les situations où elle est la plus utile pour limiter l’utilisation inappropriée des ATB. Matériel et Méthode : nous avons réalisé une étude transversale descriptive à l’aide d’un questionnaire type enquête de pratique à questions ouvertes et fermées auprès d’un échantillon de médecins généralistes d’Aquitaine, explorant les raisons de la PDA, suivie d’une réévaluation à distance pour connaître la réalité de prise du traitement auprès du patient. Résultats : 45 médecins ont été inclus, et 126 PDA ont été analysées. 46% des patients (n=56) ont déclaré avoir consommé l’antibiotique. La probabilité de consommer l’ATB était plus importante en cas de forte pression ressentie par le médecin dans la demande d’ATB (p=0,005), en cas de difficulté lié à la permanence des soins (p=0,03) et chez les adultes âgés de 16 à 64 ans (p=0,01). La probabilité de consommer l’ATB était moins importante chez les enfants âgés de 2 à 15 ans (p=0,007). Une forte pression ressentie par le MG était associée à une forte demande d’ATB exprimée par le patient (coefficient de corrélation=0, 359 ; p-value= 3. 648. 10-05; IC95 [0, 1964814 ; 0, 5024050]). Conclusion : lors d’une PDA, plus de la moitié des patients ne prendront pas l’antibiotique. Cependant, ce n’est pas une réponse à la forte pression du patient car elle ne réduit pas, dans ce cas, la consommation d’antibiotique. Elle devrait être considérée comme une stratégie de réduction de l’utilisation des ATB chaque fois qu’une antibiothérapie hors recommandation de bonne pratique est prescrite.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2017
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [28 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01659262
Contributeur : Bu Carreire Université de Bordeaux <>
Soumis le : vendredi 8 décembre 2017 - 11:30:52
Dernière modification le : jeudi 14 décembre 2017 - 01:15:48

Fichier

Med_generale_2017_Caffar.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01659262, version 1

Collections

Citation

Adrien Caffar. Le devenir des prescriptions différées d’antibiotiques en soins primaires : étude transversale descriptive évaluant le taux de consommation d’antibiotique en fonction des déterminants à sa prescription dans la pratique courante des médecins généralistes du département des Landes, de Gironde et de Dordogne . Médecine humaine et pathologie. 2017. 〈dumas-01659262〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

141

Téléchargements de fichiers

91