Place de l’acupuncture dans la prise en charge du patient schizophrène : revue de la littérature

Résumé : La schizophrénie est une maladie mentale sévère, chronique et invalidante. Le traitement actuel repose sur les médicaments antipsychotiques, à l’efficacité partielle et aux lourds effets secondaires. Ce travail cherche à définir quelle pourrait être aujourd'hui la place de l’acupuncture dans la prise en charge thérapeutique du patient schizophrène, dans le système de soins français. Le préalable est un état des lieux de l'évaluation de l’efficacité de l’acupuncture dans cette pathologie (revues systématiques). Les résultats montrent des effets positifs sur les symptômes psychotiques positifs et négatifs, l’état global du patient et la durée d’hospitalisation, lorsqu’un traitement par acupuncture est ajouté à un antipsychotique à dose normale, comparativement à un antipsychotique seul. L’association de l’acupuncture à des doses diminuées d’antipsychotique, tout en étant efficace sur les symptômes psychotiques, permettrait de diminuer les effets indésirables médicamenteux. Il n’y a pas de différence d’efficacité (état mental et état global) observée lorsque l’acupuncture seule est comparée au traitement antipsychotique seul. A côté de l’effet antipsychotique de l’acupuncture, la question de son efficacité doit être étendue aux comorbidités (addictions, surpoids…), centrales chez le patient schizophrène. Les preuves apparaissent d’un niveau « limité » dans les revues systématiques, mais comparées aux autres traitements disponibles (antipsychotiques), les données semblent d’un niveau qualitatif et quantitatif comparable. L’analyse des données nous a également permis d’identifier des modalités pratiques d’acupuncture susceptibles d’être utilisées (syndromes et points). L’acupuncture amène à se réinterroger sur la problématique de la nosologie en psychiatrie. Nous avons ainsi vérifié la concordance entre DSM et classification psychiatrique moderne chinoise, et la relation entre classifications psychiatriques et celle de la médecine traditionnelle chinoise. L’ensemble des données suggèrent un intérêt de l’acupuncture dans la prise en charge du patient schizophrène, devant conduire à la réalisation de nouvelles études pour mieux en préciser les modalités d’application dans notre système de soins.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2017
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [56 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01659276
Contributeur : Bu Carreire Université de Bordeaux <>
Soumis le : vendredi 8 décembre 2017 - 11:38:26
Dernière modification le : jeudi 14 décembre 2017 - 01:15:48

Fichier

Med_generale_2017_Beltrando.pd...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01659276, version 1

Collections

Citation

Coline Beltrando. Place de l’acupuncture dans la prise en charge du patient schizophrène : revue de la littérature. Médecine humaine et pathologie. 2017. 〈dumas-01659276〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

99

Téléchargements de fichiers

819