Les directives anticipées comme outil de communication dans le dialogue sur la fin de vie et la mort entre le médecin généraliste et ses patients : enquête qualitative auprès de 16 médecins généralistes de Gironde

Résumé : Introduction : en février 2016, a été votée une évolution de la loi Leonetti du 22 Avril 2005 sur les droits du malade en fin de vie, elle spécifie que le médecin traitant informe ses patients de la possibilité de rédaction de directives anticipées. En parallèle l’HAS a fait paraitre un guide destiné aux professionnels de santé. Il confirme que les directives anticipées sont un support pour une incitation au dialogue sur la fin de vie. L’objectif de l’étude était d’évaluer si les directives anticipées pouvaient être utilisées par les médecins traitants comme un outil de dialogue pour les aider à aborder les conditions de fin de vie de leurs patients. Méthode : une enquête qualitative par entretiens semi-dirigés a été réalisée auprès de 16 médecins généralistes de Gironde entre Juin 2017 et Aout 2017. Résultats : de nombreux freins entravent le dialogue sur la fin de vie entre un médecin et son patient. Les médecins ont exprimé un avis positif sur l’utilisation des directives anticipées comme outil de communication pour contourner ces freins notamment pour initier un dialogue, apporter du contenu à la discussion ou au moins recueillir un état d’esprit du patient. Ils se sentent légitimes pour présenter cet outil en raison de la relation de confiance qu’ils ont avec leurs patients. Les médecins les plus récemment formés semblent davantage à même de l’utiliser que les médecins plus anciens qui pensent bien connaitre les souhaits de leurs patients. Tous s’accordent à dire que c’est un excellent outil communicationnel avec les familles. Conclusion : les compétences communicationnelles semblent primordiales dans une situation de fin de vie c’est pourquoi nous préconisons d’introduire une formation en communication médicale effectuée par des experts en communication dans le cursus des études médicales. Malgré la complexité de l’outil, une formation et une information insuffisante, nous recommandons de ne pas forcément présenter les directives anticipées comme un aboutissement à la rédaction de demandes écrites mais plutôt comme l’introduction à un dialogue pour recueillir un état d’esprit par rapport à la question de la fin de vie.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2017
Liste complète des métadonnées

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01665565
Contributeur : Bu Carreire Université de Bordeaux <>
Soumis le : samedi 16 décembre 2017 - 11:57:11
Dernière modification le : mercredi 20 décembre 2017 - 01:20:39

Fichier

Med_generale_2017_Laborde.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01665565, version 1

Collections

Citation

Pierre Laborde. Les directives anticipées comme outil de communication dans le dialogue sur la fin de vie et la mort entre le médecin généraliste et ses patients : enquête qualitative auprès de 16 médecins généralistes de Gironde. Médecine humaine et pathologie. 2017. 〈dumas-01665565〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

532

Téléchargements de fichiers

1037