Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Infections neuro-méningées nosocomiales en milieu neurochirurgical : efficacité de la mise en place d’un protocole d’antibiothérapie probabiliste adapté à l’écologie du service

Résumé : Les infections neuro-méningées nosocomiales sont rares, les méningites sur DVE représentent la majorité de ces infections. Leur morbidité peut atteindre jusqu’à 50% de séquelles neurologiques. Leur diagnostic précoce est essentiel afin de permettre une antibiothérapie probabiliste immédiatement efficace. Compte tenu de l’émergence de résistance, une étude rétrospective de l’écologie bactérienne du service de réanimation neurochirurgical a été effectuée entre 2009 et 2013. Ce travail nous a permis de modifier notre algorithme de prise en charge de ces infections. L’objectif de notre étude était d’évaluer l’efficacité de ce nouveau protocole d’antibiothérapie probabiliste. Matériel et méthodes : Nous avons réalisé une étude prospective, observationnelle, monocentrique, entre janvier 2015 et décembre 2016. Nous avons inclus toutes les infections neuro-méningées nosocomiales survenues sur cette période, confirmées par des critères cliniques, biologiques et bactériologiques, survenues en réanimation neurochirurgicale et en neurochirurgie conventionnelle au CHU de Rouen. Lorsque l’infection survenait au cours de la première semaine d’hospitalisation, les patients bénéficiaient d’une bithérapie par Cefotaxime – Vancomycine. Lorsque l’infection survenait au-delà des 7 jours, le Cefotaxime était remplacé par une bêtalactamine large spectre : le Méropénème. Le critère de jugement principal était l’efficacité de cette antibiothérapie probabiliste. Les critères secondaires étaient l’adhésion au protocole, l’étude bactériologique des infections retrouvées, leur profil de résistance. Résultats : Nous avons analysé 58 infections neuro-méningées. Majoritairement des méningites sur dérivation ventriculaire externe (DVE). 8 n’avait aucune documentation bactériologique. L’efficacité de notre protocole d’antibiothérapie était de 100% lorsque celui-ci était respecté (dans 68% des cas). L’étude bactériologique retrouvait 56% de méningites à Cocci Gram Positif (CGP) et 42% à Bacille Gram Négatif (BGN). Parmi les CGP, une large majorité de Staphylococcus epidermidis, et parmi les BGN, une majorité d’entérobactérie du groupe 3. Quant au profil de résistance, il y avait 29% de staphylocoques résistants à la méticilline, et 27% d’entérobactéries ayant acquis une résistance. Conclusion : Ce travail montre une efficacité de 100% du protocole d’antibiothérapie probabiliste pour les méningites nosocomiales survenues dans les services de neurochirurgie au CHU de Rouen. L’incidence des méningites sur DVE a fortement augmenté ces dernières années. Il est donc nécessaire de mener une réflexion quant à la prévention de ces infections.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [42 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01683997
Contributor : Bibliothèque Santé <>
Submitted on : Monday, January 15, 2018 - 9:57:59 AM
Last modification on : Monday, December 2, 2019 - 10:24:01 AM
Long-term archiving on: : Wednesday, May 23, 2018 - 8:40:40 PM

File

Li Anne.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01683997, version 1

Citation

Anne Li. Infections neuro-méningées nosocomiales en milieu neurochirurgical : efficacité de la mise en place d’un protocole d’antibiothérapie probabiliste adapté à l’écologie du service. Médecine humaine et pathologie. 2017. ⟨dumas-01683997⟩

Share

Metrics

Record views

124

Files downloads

1290