Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Vaccin anti-HPV et étudiants sages-femmes

Résumé : Objectifs : Déterminer l’influence du statut vaccinal anti-HPV des étudiants sages-femmes sur leur opinion et positionnement en tant que futur professionnel vis-à-vis de cette vaccination et sur leurs connaissances.
Méthode : Enquête nationale descriptive prospective transversale, réalisée du 27 avril 2016 au 1er juin 2016 auprès des 4 000 étudiants sages-femmes des 35 écoles françaises.
Résultats : 1 210 questionnaires ont été retenus et analysés soit un taux de participation de 30%. 830 étudiantes sont vaccinées contre l’HPV soit une couverture vaccinale à 68,6%. D’une manière générale, l’environnement familial influence la perception des étudiants sur la vaccination. Les étudiantes vaccinées contre l’HPV conseillent plus la vaccination à leur famille et à leurs patientes. Indépendamment du statut vaccinal les étudiantes vaccineraient d’autant plus qu’elles avancent dans le cursus. Les étudiantes qui ne conseillent pas la vaccination anti-HPV le justifient le plus souvent par des doutes sur l’efficacité ou l’innocuité du vaccin ou un manque de connaissance. Concernant les connaissances sur l’HPV, le statut vaccinal influence les scores obtenus, indépendamment des cours reçus. Ces résultats semblent corroborer ceux de la littérature concernant les professionnels de santé sur le concept de l’« hésitation vaccinale » en général et plus particulièrement sur la vaccination anti-HPV. Il existe peu de données concernant de futurs professionnels de santé, tous cursus confondus.
Conclusion : Les étudiants sages-femmes sont de futurs acteurs dans le domaine de la Santé Publique, notamment dans la prévention du cancer du col de l’utérus par la vaccination et l’information délivrée aux patientes et au public. Ils se doivent de participer à une réflexion pour améliorer la perception de la vaccination anti-HPV et lutter contre le faible taux de réalisation de frottis cervico-utérins. Les campagnes d’information semblent être la clef pour souligner l’efficacité et la sécurité de cette vaccination dans une stratégie de prévention. Résumé : Objectifs : Déterminer l’influence du statut vaccinal anti-HPV des étudiants sages-femmes sur leur opinion et positionnement en tant que futur professionnel vis-à-vis de cette vaccination et sur leurs connaissances. Méthode : Enquête nationale descriptive prospective transversale, réalisée du 27 avril 2016 au 1er juin 2016 auprès des 4 000 étudiants sages-femmes des 35 écoles françaises. Résultats : 1 210 questionnaires ont été retenus et analysés soit un taux de participation de 30%. 830 étudiantes sont vaccinées contre l’HPV soit une couverture vaccinale à 68,6%. D’une manière générale, l’environnement familial influence la perception des étudiants sur la vaccination. Les étudiantes vaccinées contre l’HPV conseillent plus la vaccination à leur famille et à leurs patientes. Indépendamment du statut vaccinal les étudiantes vaccineraient d’autant plus qu’elles avancent dans le cursus. Les étudiantes qui ne conseillent pas la vaccination anti-HPV le justifient le plus souvent par des doutes sur l’efficacité ou l’innocuité du vaccin ou un manque de connaissance. Concernant les connaissances sur l’HPV, le statut vaccinal influence les scores obtenus, indépendamment des cours reçus. Ces résultats semblent corroborer ceux de la littérature concernant les professionnels de santé sur le concept de l’« hésitation vaccinale » en général et plus particulièrement sur la vaccination anti-HPV. Il existe peu de données concernant de futurs professionnels de santé, tous cursus confondus. Conclusion : Les étudiants sages-femmes sont de futurs acteurs dans le domaine de la Santé Publique, notamment dans la prévention du cancer du col de l’utérus par la vaccination et l’information délivrée aux patientes et au public. Ils se doivent de participer à une réflexion pour améliorer la perception de la vaccination anti-HPV et lutter contre le faible taux de réalisation de frottis cervico-utérins. Les campagnes d’information semblent être la clef pour souligner l’efficacité et la sécurité de cette vaccination dans une stratégie de prévention. Résumé : Objectifs : Déterminer l’influence du statut vaccinal anti-HPV des étudiants sages-femmes sur leur opinion et positionnement en tant que futur professionnel vis-à-vis de cette vaccination et sur leurs connaissances. Méthode : Enquête nationale descriptive prospective transversale, réalisée du 27 avril 2016 au 1er juin 2016 auprès des 4 000 étudiants sages-femmes des 35 écoles françaises. Résultats : 1 210 questionnaires ont été retenus et analysés soit un taux de participation de 30%. 830 étudiantes sont vaccinées contre l’HPV soit une couverture vaccinale à 68,6%. D’une manière générale, l’environnement familial influence la perception des étudiants sur la vaccination. Les étudiantes vaccinées contre l’HPV conseillent plus la vaccination à leur famille et à leurs patientes. Indépendamment du statut vaccinal les étudiantes vaccineraient d’autant plus qu’elles avancent dans le cursus. Les étudiantes qui ne conseillent pas la vaccination anti-HPV le justifient le plus souvent par des doutes sur l’efficacité ou l’innocuité du vaccin ou un manque de connaissance. Concernant les connaissances sur l’HPV, le statut vaccinal influence les scores obtenus, indépendamment des cours reçus. Ces résultats semblent corroborer ceux de la littérature concernant les professionnels de santé sur le concept de l’« hésitation vaccinale » en général et plus particulièrement sur la vaccination anti-HPV. Il existe peu de données concernant de futurs professionnels de santé, tous cursus confondus. Conclusion : Les étudiants sages-femmes sont de futurs acteurs dans le domaine de la Santé Publique, notamment dans la prévention du cancer du col de l’utérus par la vaccination et l’information délivrée aux patientes et au public. Ils se doivent de participer à une réflexion pour améliorer la perception de la vaccination anti-HPV et lutter contre le faible taux de réalisation de frottis cervico-utérins. Les campagnes d’information semblent être la clef pour souligner l’efficacité et la sécurité de cette vaccination dans une stratégie de prévention.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [47 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01689955
Contributor : Bibliothèque Universitaire de Médecine Nice <>
Submitted on : Monday, January 22, 2018 - 3:34:58 PM
Last modification on : Tuesday, May 26, 2020 - 6:50:58 PM
Long-term archiving on: : Thursday, May 24, 2018 - 9:57:15 AM

File

2017NICEMSF05.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01689955, version 1

Citation

Manon Cattet. Vaccin anti-HPV et étudiants sages-femmes. Médecine humaine et pathologie. 2017. ⟨dumas-01689955⟩

Share

Metrics

Record views

194

Files downloads

268