Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Étude de la prise en charge de la conjonctivite aiguë en médecine générale : enquête auprès des médecins généralistes de l'Eure et de la Seine Maritime

Résumé : Les effectifs d’ophtalmologistes baissent et risquent d’augmenter les consultations pour conjonctivite aiguë en médecine générale. Le diagnostic étiologique de la conjonctivite est complexe à cause de similitudes cliniques. Pour lutter contre l’antibiorésistance, l’AFSSAPS a donné un cadre de prise en charge à la conjonctivite bactérienne. Cependant, il n’existe pas de schéma standardisé de prise en charge pour les conjonctivites virales et allergiques. La prophylaxie ciblée des conjonctivites à la naissance nécessite une vigilance accrue chez le nouveau-né. Afin d’identifier les pratiques des médecins généralistes devant une conjonctivite aiguë, nous avons réalisé une étude observationnelle descriptive quantitative d’octobre 2016 à janvier 2017. 122 médecins ont répondu à notre questionnaire. Aucun critère clinique ne semblait caractériser la conjonctivite virale, alors qu’une association erronée du ganglion prétragien à l’étiologie bactérienne était retrouvée. Le diagnostic de conjonctivite allergique était le plus aisé et une majorité des médecins a prescrit une association d’antiallergique topique et per os non nécessaire. La thérapeutique de la conjonctivite virale est apparue conforme aux recommandations même si les collyres antiseptiques ont constitué une alternative thérapeutique inutile. La prescription de topiques antibiotiques devant une conjonctivite bactérienne a été, à tort, quasi systématique, et les situations à risque nécessitant ces collyres antibiotiques, ne semblaient pas être assimilées par les praticiens. La tobramycine s’imposait nettement comme l’antibiotique le plus prescrit dans notre échantillon, devant l’azithromycine pourtant plus pertinente. Les règles d’hygiène, primordiales, ont bien été indiquées par les médecins. Ils ont orienté peu de conjonctivites allergiques vers l’allergologue et peu de nouveau-nés vers l’ophtalmologiste. L’amélioration des pratiques pourrait passer par des soins spécialisés plus accessibles, la meilleure intégration de la spécialité ophtalmologique dans le cursus du médecin, la définition de démarches diagnostiques et thérapeutiques précises adaptées aux soins de premier recours et l’amélioration de leur diffusion.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [43 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01701856
Contributor : Bibliothèque Santé <>
Submitted on : Tuesday, February 6, 2018 - 11:32:01 AM
Last modification on : Monday, December 2, 2019 - 10:24:02 AM
Long-term archiving on: : Saturday, May 5, 2018 - 12:30:23 AM

File

Thibaut Marc.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01701856, version 1

Citation

Thibaut Marc. Étude de la prise en charge de la conjonctivite aiguë en médecine générale : enquête auprès des médecins généralistes de l'Eure et de la Seine Maritime. Médecine humaine et pathologie. 2018. ⟨dumas-01701856⟩

Share

Metrics

Record views

283

Files downloads

8050