Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

La permanence des soins ambulatoires : étude descriptive et analytique des appels sur un an, au centre de réception et de régulation des appels du SAMU 35

Résumé : Introduction : La permanence des soins ambulatoire (PDSA) correspond à la réponse apportée aux besoins de soins non programmés de la population aux heures de fermeture habituelle des cabinets libéraux et des centres de santé. Un état des lieux de la PDSA en Ille et Vilaine a été établi de 2009 à 2012 avec le cahier des charges de l’ARS Bretagne. Celui-ci soulevait plusieurs problèmes, notamment celui d’une démographie en hausse et vieillissante et d’une carence en médecin généraliste impliquant un développement des besoins et des inégalités en santé. L’objectif de ce travail était d’analyser les caractéristiques, sociodémographiques des usagers et leur pathologie, et des appels. Puis dans un second temps voir si la décision du régulateur était influencée par celles-ci, afin de proposer des axes d’améliorations. Méthode : étude descriptive analytique, rétrospective et unicentrique, menée du 1er septembre 2015 au 31 aout 2016. La population de l’étude était constituée des requérants ayant composés le 15 dans le département d’Ille et Vilaine, qui ont été dirigés vers le médecin régulateur de la permanence des soins (PDS) par l’assistant de régulation médicale (ARM). Résultats : 58 666 appels ont été analysés. La population était jeune (médiane à 28 ans), avec une prédominance féminine (53%). Les appels étaient plus fréquents dans le Nord-Ouest du département et en périphérie de Rennes. Les motifs d’appels les plus fréquents étaient la douleur (10%), la fièvre (9,6%) et « inquiétude sur la santé » (6,5%). 53% des appels avaient lieu le weekend, le reste était réparti équitablement sur la semaine. Le nombre d’appels par heure était plus conséquent le dimanche matin (29 appel/heure) dépassant le seuil d’efficience pour le régulateur. La décision du régulateur était dans 82 % des appels un conseil médical. Cette décision n’était pas influencée par les caractéristiques des usagers, ou des appels. La rédaction de certificat de décès était une activité fréquente pour les effecteurs mobiles et SOS médecins. Ils se déplaçaient majoritairement pour des patients de plus de 74 ans et donc potentiellement en EHPAD. Conclusion : La permanence des soins ambulatoires, a permis de pallier, en partie, à cette carence grandissante du nombre de médecin généraliste et d’un accroissement de la population. L’étude suggère un renforcement des campagnes d’informations du dispositif auprès d’une population brétilienne vieillissante et rurale. De plus, la décision du régulateur (conseil médical) requiert du temps et de l’attention, l’augmentation et la répartition du nombre de régulateurs en fonction de l’activité semble un point important. Enfin la mise en place de protocole dans les EHPAD et la rédaction des certificats de décès par les médecins traitants ou coordinateurs semblent de bons moyens pour permettre aux effecteurs mobiles et SOS médecins d’être plus disponible pour d’autres missions.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [56 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01782472
Contributor : Santé Rennes 1 <>
Submitted on : Thursday, June 7, 2018 - 12:41:14 PM
Last modification on : Thursday, July 9, 2020 - 12:30:44 PM

File

HUETMarie-Clemence.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01782472, version 1

Collections

Citation

Marie-Clémence Huet. La permanence des soins ambulatoires : étude descriptive et analytique des appels sur un an, au centre de réception et de régulation des appels du SAMU 35. Sciences du Vivant [q-bio]. 2017. ⟨dumas-01782472⟩

Share

Metrics

Record views

25

Files downloads

116